Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Pronom personnel

modifier
Pronoms personnels en arabe
Sujet singulier duel pluriel
1re personne أَنَا (anâ) نَحْنُ (naHnu)
2e masculin أَنْتَ (anta) أَنْتُمَا (antumâ) أَنْتُمْ (antum)
2e féminin أَنْتِ (anti) أَنْتُنَّ (antunna)
3e masculin هُوَ (huwa) هُمَا (humâ) هُمْ (hum)
3e féminin هِيَ (hiya) هُنَّ (hunna)
Complément singulier duel pluriel
1re personne ـِي (), ـنِي (-nî) ـنَا ( -nâ )
2e masculin ـكَ (-ka) ـكُمَا ( -kumâ ) ـكُمْ ( -kum )
2e féminin ـكِ (-ki) ـكُنَّ ( -kunna )
3e masculin ـهُ ( -hu ) ـهُمَا ( -humâ ) ـهُمْ ( -hum )
3e féminin ـهَا ( -hâ ) ـهُنَّ ( -hunna )

ـهُمْ (-hum) /.hum/ - écriture simplifiée : ـهم

  1. Eux, d'eux (troisième personne du pluriel masculin, sujet).
    • إِسْتَقْبَلنَاهُمْ   (istaqbal_nâ_hum ) : Nous les avons rencontrés.
    • وَمِنْ عَوَايِدُهُمْ أَنْ   (wa_min 3awâyidu_hum an)
      C'est une de leurs coutumes que...
    • هُمْ ذُؤَابَةُ قَوْمِــهُمْ   (hum Vu'âb@u qawmi--hum ) : Ce sont les personnages les plus notables de leur tribu.
  • Les pronoms suffixes se traduisent par un complément lorsqu'ils sont suffixés à un verbe ou une préposition, et par un pronom possessif lorsqu'ils sont suffixés à un nom.
  • Le pronom possessif s'accorde en genre et en nombre avec le possesseur (comme en anglais), non pas avec l'objet possédé (comme en français).
  • Lorsque le mot se termine par un i (long ou court) ou un y, les pronoms suffixes en ـهُـ (-hu-) (avec un damma bref derrière un h) font l'objet d'une harmonisation vocalique, qui transforme le u (damma) en i (kasra) :
ثُمَّ إِلَى رَبِّـهِمْ مَرْجِعُـهُمْ   (Fumma ilé rabbi-_him marji3u-_hum ) : Ensuite, c'est à leur Seigneur que leur retour aura lieu, ils retourneront auprès de Dieu (Q 6:108).
  • Le pronom possessif s'attache au nom après sa voyelle flexionnelle (sauf ـِي (), qui remplace cette voyelle). En arabe parlé, c'est pratiquement le seul cas où la voyelle casuelle se fait entendre.
    كُلُّ رِيَالٍ مِنْ دَخْلِــهِمْ   (kullu riyâlĩ min daXli--him ) : Chaque rial de leur revenu.
  • Lorsque le mot se termine en ـة (-@) l'adjonction d'un pronom possessif transforme dans l'écriture le ـة en ـَتـ, suivi de la voyelle casuelle et du suffixe.
    جَاءُوا بِفَصِيلَتِــهِمْ   (jâ'ûA bi_faSîlati--him ) : sont venus tous ses proches (فَصِيلَةٌ (faSîl@ũ) (ici, « proches »))
  • Le nom déterminé par un pronom possessif est de ce fait dans l'état déterminé, mais ne prend pas pour autant le préfixe الـ (el-).
S'il est complété d'un qualificatif attribut, celui-ci est également dans l'état déterminé, et prend de ce fait le préfixe الـ (el-).
Le nom étant dans une forme construite par l'article, le ـنِ (-ni) du duel disparaît (régulièrement) aux deux cas (voir Annexe:Déclinaison en arabe).
  • Le pronom se terminant par un soukoun, il doit être complété par une voyelle euphonique lorsqu'il est suivi par deux consonnes sans voyelle (ce qui est notamment le cas lorsque le mot suivant commence par الـ (el-).
En concordance avec le principe d'harmonie vocalique d'avec la voyelle précédente, cette voyelle est normalement un damma (u). Toutefois, si le damma du pronom a été transformé en kasra, la voyelle euphonique est également un kasra, ou peut rester un damma.