Arabe modifier

Lettre modifier

 

ق (q) /q/ ; isolée ق, initiale قلل, médiane لقل, finale للق

  1. Vingt-et-unième lettre de l'alphabet arabe : قَافٌ (qâfũ) ; précédée de ف (f), suivie de ك (k).
  2. Valeur numérique = 100 ; précédée de ص (S), suivie de ر (r).

Transcriptions dans diverses écritures modifier

Prononciation modifier

Le ق (q) (occlusive sourde pharyngale) s'oppose au ك (k) (occlusive sourde vélaire) en étant articulé beaucoup plus en arrière, sur le voile mou du palais.
  • (Région à préciser) : écouter « initiale : قَبِضَ [qabiDa] »
  • (Région à préciser) : écouter « médiane : حَقْل [Haql] »
  • (Région à préciser) : écouter « médiane & finale : دَقِيق [daqîq] »
  • (Région à préciser) : écouter « finale : صَدِيق [Sadîq] »
Cette lettre fortement gutturale n'a pas d'équivalente dans les langues d'Europe, et sa prononciation n'est pas la même chez tous les Arabes. Quelque fois c'est une articulation qui tient à la fois du ga et du ka ; quelquefois elle se prononce comme un ga'gue, quelquefois il n'en reste plus qu'un son : par ex. نَاقَة (nâq@), Chamelle, se prononce en Égypte naga et dans le Sennar na'a. Dans tous les cas, elle influe sur les voyelles dont elle est accompagnée et leur donne un son plus plein.

Voir aussi modifier