CaractèreModifier

  Étymologie graphique

   


   
Oracle sur écaille Ex-voto sur bronze


Petit sceau Écriture Liushutong Forme actuelle
Type : symbolisation d’un concept
 
Tracé du caractère
Ce caractère a été très déformé par rapport à la composition primitive, dans laquelle on reconnaît la bouche (), ce qui suggère plutôt l'idée de décider () une répartition ().
Dans sa forme sigillaire, le caractère est interprété comme : Division et répartition () de ce qui est le bien privé ().
Signification de base
La justice égalitaire, dans le sens d'un traitement égal pour tous.
Voir aussi
Comparer avec , la justice conforme à l'équité.

En composition

À gauche : ,

À droite : , , , , , , , , , , , , ,

En haut : , , ,

En bas :

Entouré :

  Classification

Référence dans les dictionnaires de sinogrammesModifier

  • KangXi: 0126.280
  • Morobashi: 01452
  • Dae Jaweon: 0277.010
  • Hanyu Da Zidian: 10242.010
 
Tracé du sinogramme

ChinoisModifier

Adjectif Modifier

gōng \kʊŋ˥\

  1. Public.
  2. la première des cinq dignités Duc, Marquis, Comte, Vicomte, Baron.

DérivésModifier

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)

CoréenModifier

Sinogramme Modifier

RéférencesModifier

  • Lecture eumhun extraite du projet libhangul [1]

JaponaisModifier

ÉtymologieModifier

Évolution phonologique : */opojake/ > /oɸojake/ > /ohojake/ > /oojake/ > /oːjake/

Graphie classique (rekishiteki-kanazukai) : おほやけ

Adjectif Modifier

Kanji
Hiragana おおやけ
Transcription ooyake
Prononciation \o̞.o̞.ja.ke̞\

\oː.ja.ke\

  1. Public, publique
  2. Officiel, officielle
  3. Formel, formelle

PrononciationModifier

Nom :

Caractère :

  • On’yomi : こう (kō)
  • Kun’yomi : おおやけ (ooyake), きみ (kimi)

VietnamienModifier

 

Sinogramme Modifier

(công)

Adjectif Modifier

(công)

  1. Juste, droit[1].
  2. Appellatif des dignités[2].
  3. Universel, général, commun, public[2].

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. Dictionnaire Annamite Français (J.F.M Génibrel), 1898, Saïgon, 2e édition → consulter cet ouvrage sur archive.org ou bien directement la page 81 sur Chunom.org
  2. a et b Dictionnaire Annamite Français (J.F.M Génibrel), 1898, Saïgon, 2e édition → consulter cet ouvrage sur archive.org ou bien directement la page 82 sur Chunom.org