Ouvrir le menu principal

CaractèreModifier

  Étymologie graphique

 
Scène d’origine



   
Petit sceau Écriture Liushutong Forme actuelle
Type : symbolisation d’un concept
 
Tracé du caractère
La composition n'est pas très claire, et le sens premier ne figure certainement pas dans ceux retenus par le vocabulaire classique.
représente au départ un homme retourné, et un homme assis ; mais la composition ne peut pas être un tableau d'une situation superposant ces deux attitudes (comme dans où deux hommes se tournent le dos), pour traduire l'idée de proximité (ce que suggère pourtant Wieger). Ici, le caractère n'est pas une représentation mais signifie un homme ayant une « situation assise », que ce soit de manière abstraite (un notable ou quelqu'un d'important) ou concrète (le président d'un banquet).
Le deuxième composant évoque de son côté l'idée de se retourner. Dans le sens d'une action, ce peut être l'image du président du banquet se retournant vers quelqu'un de moins important, la composition exprimant alors primitivement l'idée de « prévenance », d'où l'on pourrait tirer d'une manière un peu forcée le sens de « accommodant, retenir, geste familier ». Plus probablement, dans un sens qualificatif, on peut comprendre que traduisant une inversion joue le même rôle que dans (vache par opposition au taureau) ou (biche par opposition au cerf) : le personnage ainsi évoqué est un satellite peu honorable () du notable : un mignon, un favori, qui orbite autour du maître et () annonce sa présence aussi sûrement que l'aube annonce la venue du Soleil.
Signification de base 
(mignon, favori)
Dérivation sémantique 
(favori) > Geste familier > Conciliant, accommodant.
(favori) > Retenir > Arrêter, empêcher.
Clef sémantique ajoutée à 尼 
  • () De 尼 (familier, favori) et (lumière) : soleil près de son lever ; familier, favori ; aimer ; ami ; approcher, fréquenter ; tablette funéraire que l'on emporte en voyage ; colle.
    • (fǔ, fù, nǐ) De (tablette funéraire) et (bois) qui remplace 日 : examiner.
  • (fǔ, fù, nǐ) De 尼 (arrêter, empêcher) et (bois) : ce qui sert à arrêter une voiture ; manivelle de dévidoir.
  • () De 尼 (arrêter, empêcher) et (eau) : embourbé, embarrasser, s'arrêter et refuser d’avancer, s'opiniâtrer ; faible ; boue, mortier, mastic ; boueux, terreux, sale ; enduire de boue ou de mortier ; arroser, humecter ; nom d'un animal qui ressemble à la boue lorsqu'il est hors de l'eau et qui reprend vie lorsqu'il y est replongé.
    • () De (embarrasser) et (sentiment) qui remplace 水 : avoir honte, rougir de honte.
    • () De (boue?) et (céréale) qui remplace 水 : riz semé en automne pour l'année suivante, riz précoce ; blé.
      • (fǔ, fù, nǐ) De (végétation précoce) et (bois) qui remplace 禾 : abondant, florissant ; arbre dont le fruit ressemble à la poire.
Voir aussi 

En composition

À droite : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

En bas : ,

Entouré :

  Classification

Référence dans les dictionnaires de sinogrammesModifier

  • KangXi: 0300.030
  • Morobashi: 07635
  • Dae Jaweon: 0596.010
  • Hanyu Da Zidian: 20965.040

ChinoisModifier

Sinogramme Modifier

 

PrononciationModifier

JaponaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom) Du sanskrit अम्बा, ambā (« mère »).

Sinogramme Modifier

  • On’yomi : に (ni), じ (ji)
  • Kun’yomi : あま (ama)

DérivésModifier

Nom commun Modifier

Kanji
Hiragana あま
Transcription ama
Prononciation \a.ma\

 ama \a.ma\

  1. (Bouddhisme) Nonne.
  2. (Par extension) (Christianisme) (Non standard) Moniale.
  3. (Péjoratif) (Vieilli) Variante orthographique de あま (« garce »).

SynonymesModifier

Nonne bouddiste :

Moniale chrétienne :

CoréenModifier

Sinogramme Modifier

RéférencesModifier

  • Lecture eumhun extraite du projet libhangul [1]