Ouvrir le menu principal

CaractèreModifier

  Étymologie graphique

 
Scène d’origine



   
Petit sceau Écriture Liushutong Forme actuelle
Type : symbolisation d’un concept
D'après Wieger : La chair () sur laquelle la main () s'agite pour fustiger () : Les cuisses ou les fesses, qui reçoivent la fessée.
Cette explication paraît cependant impropre, le sens propre du caractère étant la cuisse et non le glutéal. Il s'agit plus probablement du membre () qui s'agite en cadence () lors de la marche : l'articulation des cuisses. De là, les sens classiques dérivent de l'analogie d'un tronc se séparant en plusieurs cuisses.
Signification de base 
Cuisses
Dérivation sémantique 
Cuisses > Les différents chemins qui partent d'un même point, les torons d'une corde >
Torons > Partie d'un tout > Part d'intérêt dans une société commerciale.
Chemins partant d'un point > La partie du rais d'une roue qui est proche du moyeu.
Chemins partant d'un point > Parties symétriques d'une amplification littéraire.
Variante graphique 
Forme alternative :

  Classification


Référence dans les dictionnaires de sinogrammesModifier

  • KangXi: 0974.170
  • Morobashi: 29284
  • Dae Jaweon: 1426.070
  • Hanyu Da Zidian: 32051.070

ChinoisModifier

Sinogramme Modifier

 

PrononciationModifier

JaponaisModifier

Sinogramme Modifier

 

PrononciationModifier

  • On’yomi : こ (ko)
  • Kun’yomi : また (mata), もも (momo)

CoréenModifier

Sinogramme Modifier

RéférencesModifier

  • Lecture eumhun extraite du projet libhangul [1]