CaractèreModifier

  Étymologie graphique

 
Scène d’origine


     
Qin lamelles de bambou Petit sceau Écriture Liushutong Forme actuelle
Type : symbolisation d’un concept
Dérive de (enseignement), spécifié par (l'homme qui voit) : commencer à comprendre ; se réveiller. Dans la composition du caractère, l'homme qui voit () prend la place du disciple ().
Signification de base
Commencer à comprendre.
Dérivation sémantique
Commencer à comprendre > S'éveiller >
S'éveiller > Se réveiller au milieu d'un rêve ou de son sommeil > Éveillé.
S'éveiller > Éveillé > Parfait, éminent > Grand, élevé.
Commencer à comprendre > S'apercevoir de >
S'apercevoir de > Éprouver une impression > Éprouver une sensation de l'âme.
S'apercevoir de > Devenir évident > Se manifester, se faire connaître > Manifester, faire connaître.
Commencer à comprendre > Sortir de son ignorance ou de son erreur > Connaître, savoir > Enseigner.
Clef sémantique ajoutée à 覺
De 覺 (réveiller) et (action manuelle) : secouer ; agiter ou mêler avec la main ; molester ; troubler.
Variante graphique
 ;  ;  ; 𧠭 ;  ; simplification moderne

En composition

À droite : , ,

  • Composés de dans le ShuoWen :

  Classification

Référence dans les dictionnaires de sinogrammesModifier

  • KangXi: 1137.230
  • Morobashi: 34973
  • Dae Jaweon: 1604.290
  • Hanyu Da Zidian: 63675.080

ChinoisModifier

 

Sinogramme Modifier

Simplifié
Traditionnel

Nom commun Modifier

Simplifié
Traditionnel

jiào \t͡ɕi̯ɑʊ̯˥˩\ (traditionnel)

  1. Sommeil.

DérivésModifier

Verbe Modifier

Simplifié
Traditionnel

jué \t͡ɕɥ̯œ˧˥\ (traditionnel)

  1. Sentir.

DérivésModifier

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)

JaponaisModifier

Sinogramme Modifier

 

PrononciationModifier

  • On’yomi : かく (kaku), こう (kō)
  • Kun’yomi : おぼえる (oboeru), さます (samasu), さとる (satoru)

CoréenModifier

Sinogramme Modifier

RéférencesModifier

  • Lecture eumhun extraite du projet libhangul [1]