Ouvrir le menu principal

CaractèreModifier

  Étymologie graphique

 
Scène d’origine
       
Ex-voto sur bronze Chu Soie et bambou Petit sceau Écriture Liushutong Forme actuelle
Type : symbolisation d’un concept
Dans cette composition, est la déformation de  : c’est la représentation d’un bras qui tourne, pour exprimer l’idée d’un mouvement cyclique. Ici, le mouvement circulaire () porte sur des chariots () : on peut penser à des chariots formant le cercle, prélude à l’installation d’une troupe mobile pour la nuit. Cette composition est parfois remplacée par un équivalent 𠣦, y compris dans ses composés. Le composant (littéralement « vingt 廿 feux  », synonyme de  : lumière, clarté) traduit plutôt l’idée d’un camp fixe, en complément à des chariots en déplacement.
L’idée évoquée à l’origine est probablement celle d’une transhumance anuelle, peut-être dans le sens Nord-Sud (correspondant au caractère ) : un mouvement périodique () des chariots (), déplaçant les« vingt feux » (𠣦) du campement, d’un bout à l’autre de l’année.
Les associations d’idées semblent axées sur l’aspect très rébarbatif d’un tel campement de nomades : de l’agitation (), de la puanteur ... L’association avec les dents () correspond probablement à la pratique (attestée chez les inuits et les indiens d’Amérique) de rendre le cuir plus souples en le mâchant, certaines femmes pouvant avoir les dents usées jusqu’à la gencive par cette pratique. Ensuite, fumer le cuir () lui permet de garder la souplesse du cuir et en assure la conservation[1].
Signification de base 
(camp de nomades)
Dérivation sémantique 
(camp de nomades) > Cantonner, camper, stationner > Corps d’armée ou division militaire de 12500 hommes > Armée.
Clef sémantique ajoutée à 軍 
  • (hún) De 軍 (stationnement ?) et (terre, argile) : nom d’un lieu?.
  • (yùn) De 軍 et (sentiment) : digne de confiance, généreux ; réfléchir, délibérer.
    (hūi) De 軍 (diriger l’installation d’un cantonnement) et (action manuelle)
    agiter, secouer, mouvoir ; s’agiter, s’élancer ; faire des efforts ; faire signe, indiquer ; répandre, disperser.
    • (hún, hùn, gǔn) De (agiter) et (eau) qui remplace 手 : eau trouble ; cahos, confusion, obscurité ; bruit de l’eau qui coule, bruit des flots ; sale, vil, méprisable ; trouble d’esprit, défaut d’intelligence ; informe ; ensemble, en bloc entier, complet ; cahos, confusion ; abondant, plein, entier ; bouillonner.
      • (guō, wō, yùn) De (ensemble, en bloc) et (soie) qui remplace 水 : cent plumes ; lier, faisceau, paquet, rouleau ; trame.
    • (hūi, lì) De (agiter, secouer, mouvoir) et (battement d'aile) qui remplace 手 : vol puissant, vol rapide ; battre des ailes ; faisan.
  • (hún) De 軍 (poteau central d’une yourte) et (bois) : pieu, poteau, montant ou support vertical ; mancheron de charrue.
    (huī, xūn, yùn) De 軍 (feux du campement) et (feu)
    fumée ; flamme, lumière ; rouge, incarnat ; préparer les cuirs ; apparence lumineuse dans le ciel ; splendeur, gloire.
    • (hūi, mín) De (splendeur, lumière) et (lumière) qui remplace 火 : soleil répandant partout sa lumière, clarté, éclat, splendeur, bienfait.
    • (yūn, yùn) De (apparence lumineuse dans le ciel) et (lumière) qui remplace 火 : vapeur aux deux côtés du soleil ou de la lune, halo ou vapeurs autour du soleil ou de la lune ; tache.
    • (huī) De (lumière) et (lumière, clarté) qui remplace 火 : () lumière, briller, éclat.
    • (xùn) De (préparer les cuirs) et (cuir fin) qui remplace 火 : préparer le cuir ; faire des tambours ; botte de cuir.
      • (jūn) De (préparer le cuir) et (peau) qui remplace 韋 : peau crevassée, gerçure ; fissure ; rugosité.
      • (něn, kǔn, yǔn) De (préparer le cuir) et (dentition) qui remplace 韋 : n’avoir pas de dents ; montrer les dents ; mordre, mâcher, ronger.
        • (yǔn) De (n’avoir pas de dents) et (bouche, ouverture, son) qui remplace 齒 : grande bouche, grande bouche et vilaines dents.
        • (hún) De (rongeur) et (rat, rongeur, petit mammifère) qui remplace 齒 : marmotte.
  • (gùn) De 軍 et (œil, vision) : regarder rapidement, balayer du regard (?).
    (hūn, xūn) De 軍 (puanteur du campement) et (herbe)
    exhaler une odeur ; oignon, ail, poireau, et autres plantes culinaires qui ont une odeur forte et une saveur âcre.
    • (kūn) De (exhaler une odeur) et (vêtement) qui remplace 艸 : caleçon, culotte.
    (yùn) De 軍 (transhumance, migration périodique) et (déplacement)
    mouvoir, se mouvoir ; agir, faire agir, employer, diriger, gouverner ; tourner, mouvoir ou se mouvoir en rond ; le calcul des temps, calendrier ; transporter, transmettre ; les vicissitudes de la fortune ; latitude terrestre, étendue dans la direction du nord au sud.
    • (hún) De (transporter) et (nourriture) qui remplace 辵 : transporter des vivres ; petit pâté.
  • (yùn) De 軍 et (ville) : lieu situé dans le Henan actuel ; nom de deux lieux de l’état de Lu dans le Shandong.
  • (yùn) De 軍 et (oiseau à queue longue) : poule de grande espèce, de couleur jaune et blanche avec bec rouge.
Variante graphique 
Forme simplifiée moderne, y compris comme élément de caractère :

En composition

À gauche : , , ,

À droite : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

En bas :

  Classification

Référence dans les dictionnaires de sinogrammesModifier

  • KangXi: 1239.110
  • Morobashi: 38179
  • Dae Jaweon: 1713.070
  • Hanyu Da Zidian: 53513.020

ChinoisModifier

Nom commun Modifier

Simplifié
Traditionnel

jūn \t͡ɕyn˥\ (traditionnel)

  1. Armée.

DérivésModifier

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)


CoréenModifier

Sinogramme Modifier

RéférencesModifier

  • Lecture eumhun extraite du projet libhangul [1]

JaponaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Kanji
Hiragana ぐん
Transcription gun
Prononciation \ɡɯɴ\

 gun \ɡɯɴ\

  1. Armée.

DérivésModifier

PrononciationModifier

NomModifier

CaractèreModifier

  • On’yomi : ぐん (gun), くん (kun)
  • Kun’yomi : つわもの (tsuwamono), いくさ (ikusa)

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

VietnamienModifier

Sinogramme Modifier

(quân)

  1. Voir par exemple Annelou van Gijn, Flint in focus, p. 80. Sidestone press 2010.