Voir aussi : gatë, gate, gâte, gâté, gatě

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe siècle) Emprunt de l’anglais -gate, par imitation de Watergate.

Suffixe Modifier

-gate \ɡɛt\ masculin

  1. Suffixe que l’on utilise pour désigner des scandales politiques.
    • Rebondissement dans l’affaire du Pornogate, la consultation de sites pornographiques par des employés de l’Etat jurassien révelée il y a trois ans. — (Récolte de preuves jugée illicite dans l’affaire du Pornogate jurassien, RTS Info, 3 avril 2012)
    • Avant de m’endormir, je regarde quelques vidéos sur le « Penelopegate », du nom de l’épouse du candidat de la droite française, François Fillon. Celui-ci se retrouve soudainement le dos au mur pour une affaire d’emploi fictif impliquant sa femme. — (Dominique Lebel, L'entre-deux-mondes, Montréal, Boréal, 2019, page 163)
    • [Titre] Coronavirus : le « Lancetgate » révèle des failles de l’édition scientifique — (Hervé Morin, Sandrine Cabut, David Larousserie, Pascale Santi et Nathaniel Herzberg, Coronavirus : le « Lancetgate » révèle des failles de l’édition scientifique, Le Monde. Mis en ligne le 15 juin 2020)

ComposésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe siècle) Par imitation de Watergate.

Suffixe Modifier

-gate \ɡeɪt\

  1. Suffixe que l’on utilise pour désigner des scandales politiques.

ComposésModifier

Voir aussiModifier