FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1959) Les États-Unis d’Amérique ont 50 États depuis l’adhésion à l’Union de l’Alaska et de Hawaï, et un nouvel État serait le 51e.

Locution nominale Modifier

51e État \sɛ̃.kɑ̃.t‿e.y.njɛ.m‿e.ta\ masculin singulier

  1. (Politique) (Figuré) (Souvent péjoratif) Vassal américain. Pays ou région sous une influence très forte des États-Unis d’Amérique.
    • La zone du canal devient une sorte de 51e État américain : le traité énonce en effet que les États-Unis dirigeront souverainement cette bande de territoire (administrations, police, justice, santé, etc.). — (François Trotet, Le Panamá, 1991, ISBN 9782865373093, p. 35)
    • Le Mexique est d’ores et déjà considéré de facto comme le 51e État des États-Unis, tant les échanges sont devenus intenses de part et d’autre du Rio Grande. — (INED, La population du monde : géants démographiques et défis internationaux, 2002, ISBN 9782733201497, p. 438)
    • Israël ne prend pas ses ordres chez Obama. Les citoyens de ce pays ne veulent pas constituer le 51e État des États-Unis. — (Gilad Erdan, cité dans Jeune Afrique, nos 2517-2529, 2009)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • 51e État sur l’encyclopédie Wikipédia