Abénaquis

Voir aussi : abénaquis

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’abénaquis de l’Ouest Wôbanuok (« peuple de l’Est »), qui a aussi donné l’emprunt Wabanaki. À rapprocher du massachusett Wôpanâak au même sens, ou de son emprunt Wampanoag.

Nom propre Modifier

Invariable
Abénaquis
\a.be.na.ki\

Abénaquis \a.be.na.ki\ masculin pluriel

  1. (Histoire) (Au pluriel) (Collectivement) Peuple algonquien du groupe wabanaki, ayant occupé historiquement la Nouvelle-Angleterre et le Québec.
    • Les Abénaquis représentaient pour les Anglais ce que les Iroquois représentaient pour les Français : une terreur constante. Les Mohawks eux-mêmes, alliés des Anglais, en avaient très peur. — (L'actualité, 27 octobre 2008)
    • L’Algonquin avait été l’allié séculaire de l’Abénaquis. — (Joseph-Edmond Roy, Histoire de la seigneurie de Lauzon, volume 1, 1897)

Variantes orthographiquesModifier

VariantesModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

Nom commun Modifier

Abénaquis \a.be.na.ki\ masculin (pour une femme on dit : Abénaquise) singulier et pluriel identiques

Singulier et pluriel
Abénaquis
\a.be.na.ki\
 
Territoires tribaux des Abénaquis de l’Ouest
 
Territoires tribaux des Abénaquis de l’Est
  1. (Histoire) Membre du peuple abénaquis.
    • Les noms de certains Amérindiens reviennent souvent, à certaines périodes, dans des actes de vente ou d’achat comme propriétaires : par exemple, l’Abénaquis Pierre Nicolas (1745), d’autres commerçants non identifiés (1757) et le Mohawk Patrick Logan (1780 et 1788). — (Daniel Gay, Les Noirs du Québec, 1629–1900, Septentrion, 2004)
    • Ses deux fils épousèrent des Amérindiennes, Louis une Algonquine et Jean une Abénaquise. — (Robert Larin, Brève Histoire du peuplement européen en Nouvelle-France, 2000)
    • Il se maria à leur manière (avec une Abénaquise), préférant les forêts de l’Acadie aux monts Pyrénées. — (Michel Bibaud, Histoire du Canada, 1843)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier