Annexe:Formes verbales arabes/Forme verbale 8

Forme réflexive de la forme (i). Cette forme exprime soit le réfléchi-passif de la forme (i), soit un fait qui ne profite qu'au sujet. Par rapport à la forme (vii), la forme (viii) traduit en plus l’idée que l’objet est affecté par l’action.

SémantiqueModifier

D'un emploi plus fréquent que la septième, elle en a toutes les significations. Il y a une grande analogie de signification entre la cinquième, la septième et la huitième forme, qui sont généralement passives ou pronominales par rapport à notre langue ; dans beaucoup de verbes on pourrait les employer l'une pour l'autre : l'usage cependant admet telle forme préférablement à telle autre ; il n'y a pas de règle à cet égard.

MorphologieModifier

La forme (viii) se construit avec l'ajout d'un (ta) après la première lettre de la racine, ce qui fait que cette première radicale porte une soukoun.

  • En l'absence de liaison, la première radicale est alors précédé d'un « i » prosthétique, précédé d'une hamza instable إِ. Sa forme générale est donc إِزْـتَـرَزَ (iz°-ta-raza).
  • Derrière la voyelle finale d'un mot précédant, la voyelle prostéthique et la hamza d'ouverture disparaissent. Le alif support de ces diacritiques porte alors un wasla ٱ marquant cette disparition, qui ne se prononce pas, donnant la forme liée ٱزْـتَـرَزَ (^z°-ta-raza).

Contrairement aux autres formes verbales, ce ta inséré peut s'assimiler de diverses manières avec la première ou la seconde radicale.

AssimilationsModifier

Lorsque la première ou la seconde radicale du verbe trilitère est une des lettres dentales ت (t), ث (F), ج (j), ذ (V), ز (z), س (s), ش (c), ص (S), ض (D), ط (T) et ظ (Z), la rencontre de ces lettres avec le ت (t) caractéristique de la forme viii peut conduire cette dernière à s'assimiler en tout ou partie aux consonnes radicales voisines.

Assimilation avec la première radicaleModifier

Derrière une dentale, le ت (t) caractéristique de la huitième forme (en i*ta*a*a) peut :

  • être remplacé par un redoublement de la première radicale (en i*²a*a*a),
  • assimiler son caractère sonore (i*da*a*a)
  • ou assimiler son caractère emphatique (i*Ta*a*a).

Il peut également se substituer dans l'une ou l'autre forme à la première radicale, mais (W14c) de nombreux grammairiens condamnent cette substitution, qui dénature l'une des radicales et constituent ainsi une mutilation d'un caractère essentiel du mot.

Formes assimilées sourdes (Schier 125) (W115)
  • Si la première lettre de la racine est ت (t) (ta), ث (F) (Thā), س (s) (sin), ش (c) (shin) (dentales sourdes), le ت (t) est assimilé par cette radicale initiale, qui sera redoublée ce qui entraîne la chadda ـّ ().
    Dans ce cas, la forme (viii) devient i*²a*a*a.
  • Si la première radicale est un ث (F) (Thā), on peut alternativement assimiler la première radicale, et former un ت (t) (ta) redoublé.
    Dans ce cas, la forme (viii) alternative (critiquée) est it²a2a3a.
Assimilation du caractère sonore (W116) (Schier 126)
  • Quand la première radicale est د (d), ذ (V) ou ز (z) (dentale sonore), le ت (t) (dentale sourde) caractéristique de la forme verbale (viii) se vocalise en un د (d) (dentale sonore).
    Dans ce cas, la forme (viii) devient i*da*a*a.
    Exemple إِزْدَحَمَ (izdaHama) = se presser, se bousculer.
  • C'est aussi parfois le cas derrière une première radicale en ج (j).
    Exemple إِجْتَمَعَ (ijtama3a) (« se rencontrer, se concerter ») pouvant s'écrire إِجْدَمَعَ (ijdama3a).
  • Quand la première radicale est elle-même un د (d), le ت (t) vocalisé en د (d) s'unit à la radicale un teschdid دّ ().
    Dans ce cas, la forme (viii) devient équivalente à i*²a*a*a.
    Cette modification s'applique au verbe إِدَّعَمَ (idda3ama)= s'appuyer, être basé sur.
  • Quand la première radicale est un ذ (V), le ت (t) vocalisé se convertit en outre le plus souvent (l'alternative dépendant de l'usage) en la première radicale ذ (V).
    Dans ce cas, la forme (viii) devient i*²a*a*a.
Assimilation du caractère emphatique (Schier 128)
  • Si la première radicale est une des lettres emphatiques ص (S) Sad, ض (D) Dhad, ط (T) Tha, ظ (Z) Zha, le ت (t) Ta caractéristique de la huitième forme prend le caractère emphatique, et se change en un ط (T) Tha.
    Dans ce cas, la forme (viii) devient i*Ta*a*a.
    Cette modification s'applique au verbe إِصْطَدَمَ (iSTadama) = entrer en collision.
  • Si la première radicale est ط (T) Tha, elle est simplement redoublée.
    Dans ce cas, la forme (viii) est équivalente à i*²a*a*a.
  • Si la première radicale est ض (D) Dhad ou ظ (Z) Zha, le ت (t) Ta caractéristique peut s'y assimiler par une chadda.
    Dans ce cas, la forme (viii) alternative est équivalente à i*²a*a*a.
    Par exemple, pour ظَلَمَ (Zalama), la huitième forme donne إِظْطَلَمَ (iZTalama) ou إِظَّلَمَ (iZZalama)
  • La première radicale ظ (Z) peut inversement s'assimiler et former un ط (T) redoublé.
    Dans ce cas, la forme (viii) alternative (critiquée) est iT²a2a3a.
    Par exemple, pour ظَلَمَ (Zalama), la huitième forme peut donner إِطَّلَمَ (iTTalama).

Assimilation avec la deuxième radicaleModifier

Lorsque la seconde radicale du verbe trilitère est une des lettres dentales ت (t), ث (F), ج (j), ذ (V), ز (z), س (s), ش (c), ص (S), ض (D), ط (T) et ظ (Z), (W117*) le ت (t) caractéristique de la huitième forme peut fusionner avec celle-ci, perdant sa voyelle. Dans ce cas, la première radicale doit nécessairement prendre une voyelle, qui peut être un i (ou un a s'il n'y a pas de confusion possible avec la deuxième forme *a*²a*a), et le « i » prosthétique disparaît, étant devenu inutile.

(Sacy 466) La huitième forme devient quelquefois parfaitement semblable à la seconde , ce qui arrive par les altérations suivantes. Prenons pour exemple la racine خَصَمَ (XaSama), dont la huitième forme est régulièrement إِخْتَصَمَ (iXtaSama) :

  1. Le ت (t) caractéristique de cette forme se change en ص (S) et s'unit par un teschdid avec le radical ;
  2. La voyelle du ت (t) se reporte sur la première radicale ;
  3. La première radicale n'étant plus djezmée, l'élif d'union, devenu sans objet, est supprimé.

On a donc خَصَّمَ (XaS²ama) au lieu de إِخْتَصَمَ (iXtaSama).

Pour distinguer cette huitième forme de la seconde, quelques grammairiens font subir certains changements aux voyelles, et disent خِصَّمَ (XiS²ama) ou خِصِّمَ (XiS²ima) voire خَصِّمَ (XaS²ima). L'aoriste et l'impératif subissent les changements analogues , et l'on dit : يَخَصِّمُ (yaXaS²imu), يَخِصِّمُ (yaXiS²imu), يَخَصَّمُ (yaXaS²amu) et يَخِصَّمُ (yaXiS²amu) au lieu de يَخْتَصِمُ (yaXtaSimu). Il est même bon de remarquer qu'à l'adjectif verbal on peut prononcer مُفَعِّلٌ (mufa3²ilũ), مُفَعَّلٌ (mufa3²alũ), مُفُعِّلٌ (mufu3²ilũ). Toutefois les grammairiens ne sont pas d'accord sur la manière de lire et d'interpréter les mots de ce genre qui se rencontrent dans i'AIcoran.

Voir par exemple إِقْتَتَلَ (iqtatala)


ConjugaisonModifier

Conjugaisons principales de إِفْتَعَلَ

إِفْتَعَلَ (ifta3ala) /ʔif.ta.ʕa.la/ : inventer une calomnie — inaccompli : يَفْتَعِلُ (yafta3ilu) ; nom d'agent (participe actif) : مُفْتَعِلٌ (mufta3ilũ).

Passif : أُفْتُعِلَ (uftu3ila), inaccompli : يُفْتَعَلُ (yufta3alu) ; qualificatif de l'objet (participe passif) : مُفْتَعَلٌ (mufta3alũ).
Nom d'action : إِفْتِعَالٌ (ifti3âlũ).
Accompli
accompli singulier duel pluriel
1re personne إِفْتَعَلْتُ  (ʔif.ta.ʕal.tu)
j’ai inventé une calomnie
إِفْتَعَلْنَا  (ʔif.ta.ʕal.naː)
nous avons inventé une calomnie
2e personne du masculin إِفْتَعَلْتَ  (ʔif.ta.ʕal.ta)
tu (masculin) as inventé une calomnie
إِفْتَعَلْتُمَا  (ʔif.ta.ʕal.tu.maː)
vous deux avez inventé une calomnie
إِفْتَعَلْتُمْ  (ʔif.ta.ʕal.tum)
vous tous avez inventé une calomnie
2e personne du féminin إِفْتَعَلْتِ  (ʔif.ta.ʕal.ti)
tu (féminin) as inventé une calomnie
إِفْتَعَلْتُنَّ  (ʔif.ta.ʕal.tun.na)
vous toutes avez inventé une calomnie
3e personne du masculin إِفْتَعَلَ  (ʔif.ta.ʕa.la)
il a inventé une calomnie
إِفْتَعَلَا  (ʔif.ta.ʕa.laː)
eux deux ont inventé une calomnie
إِفْتَعَلُو  (ʔif.ta.ʕa.luː)
eux tous ont inventé une calomnie
3e personne du féminin إِفْتَعَلَتْ  (ʔif.ta.ʕa.lat)
elle a inventé une calomnie
إِفْتَعَلَتَا  (ʔif.ta.ʕa.la.taː)
elles deux ont inventé une calomnie
إِفْتَعَلْنَ  (ʔif.ta.ʕal.na)
elles toutes ont inventé une calomnie
Inaccompli
inaccompli singulier duel pluriel
1re personne أَفْتَعِلُ  (ʔaf.ta.ʕi.lu)
je vais inventer une calomnie
نَفْتَعِلُ  (naf.ta.ʕi.lu)
nous allons inventer une calomnie
2e personne du masculin تَفْتَعِلُ  (taf.ta.ʕi.lu)
tu (masculin) vas inventer une calomnie
تَفْتَعِلَانِ  (taf.ta.ʕi.laː.ni)
vous deux allez inventer une calomnie
تَفْتَعِلُونَ  (taf.ta.ʕi.luː.na)
vous tous allez inventer une calomnie
2e personne du féminin تَفْتَعِلِينَ  (taf.ta.ʕi.liː.na)
tu (féminin) vas inventer une calomnie
تَفْتَعِلْنَ  (taf.ta.ʕil.na)
vous toutes allez inventer une calomnie
3e personne du masculin يَفْتَعِلُ  (jaf.ta.ʕi.lu)
il va inventer une calomnie
يَفْتَعِلَانِ  (jaf.ta.ʕi.laː.ni)
eux deux vont inventer une calomnie
يَفْتَعِلُونَ  (jaf.ta.ʕi.luː.na)
eux tous vont inventer une calomnie
3e personne du féminin تَفْتَعِلُ  (taf.ta.ʕi.lu)
elle va inventer une calomnie
تَفْتَعِلَانِ  (taf.ta.ʕi.laː.ni)
elles deux vont inventer une calomnie
يَفْتَعِلْنَ  (jaf.ta.ʕil.na)
elles toutes vont inventer une calomnie
Impératif
impératif singulier duel pluriel
2e personne du masculin إِفْتَعِلْ  (ʔif.ta.ʕil)
tu (masculin) dois inventer une calomnie
إِفْتَعِلَا  (ʔif.ta.ʕi.laː)
vous deux devez inventer une calomnie
إِفْتَعِلُو  (ʔif.ta.ʕi.luː)
vous tous devez inventer une calomnie
2e personne du féminin إِفْتَعِلِي  (ʔif.ta.ʕi.liː)
tu (féminin) dois inventer une calomnie
إِفْتَعِلْنَ  (ʔif.ta.ʕil.na)
vous toutes devez inventer une calomnie
Conjugaisons secondaires


Impératif Accompli Inaccompli إِفْتَعَلَ
énergique ii énergique i Impératif passif actif Emphatique Apocopé Subjonctif Passif Actif
أُفْتُعِلْتُ إِفْتَعَلْتُ أَفْتَعِلَنَّ أَفْتَعِلْ أَفْتَعِلَ أُفْتَعَلُ أَفْتَعِلُ 1S أَنَا (anâ)
أُفْتُعِلْنَا إِفْتَعَلْنَا نَفْتَعِلَنَّ نَفْتَعِلْ نَفْتَعِلَ نُفْتَعَلُ نَفْتَعِلُ 1P نَحْنُ (naHnu)
إِفْتَعِلَنْ إِفْتَعِلَنَّ إِفْتَعِلْ أُفْتُعِلْتَ إِفْتَعَلْتَ تَفْتَعِلَنَّ تَفْتَعِلْ تَفْتَعِلَ تُفْتَعَلُ تَفْتَعِلُ 2MS أَنْتَ (anta)
إِفْتَعِلَانَّ إِفْتَعِلَا أُفْتُعِلْتُمَا إِفْتَعَلْتُمَا تَفْتَعِلَانِّ تَفْتَعِلَا تَفْتَعِلَا تُفْتَعَلَانِ تَفْتَعِلَانِ 2D أَنْتُمَا (antumâ)
إِفْتَعِلُنْ إِفْتَعِلُنَّ إِفْتَعِلُو أُفْتُعِلْتُمْ إِفْتَعَلْتُمْ تَفْتَعِلُنَّ تَفْتَعِلُو تَفْتَعِلُو تُفْتَعَلُونَ تَفْتَعِلُونَ 2MP أَنْتُمْ (antum)
إِفْتَعِلِنْ إِفْتَعِلِنَّ إِفْتَعِلِي أُفْتُعِلْتِ إِفْتَعَلْتِ تَفْتَعِلِنَّ تَفْتَعِلِي تَفْتَعِلِي تُفْتَعَلِينَ تَفْتَعِلِينَ 2FS أَنْتِ (anti)
إِفْتَعِلَانِّ إِفْتَعِلَا أُفْتُعِلْتُمَا إِفْتَعَلْتُمَا تَفْتَعِلَانَّ تَفْتَعِلَا تَفْتَعِلَا تُفْتَعَلَانِ تَفْتَعِلَانِ 2D أَنْتُمَا (antumâ)
إِفْتَعِلْنَانِّ إِفْتَعِلْنَ أُفْتُعِلْتُنَّ إِفْتَعَلْتُنَّ تَفْتَعِلْنَانَّ تَفْتَعِلْنَ تَفْتَعِلْنَ تُفْتَعَلْنَ تَفْتَعِلْنَ 2FP أَنْتُنَّ (antunna)
أُفْتُعِلَ إِفْتَعَلَ يَفْتَعِلَنَّ يَفْتَعِلْ يَفْتَعِلَ يُفْتَعَلُ يَفْتَعِلُ 3MS هُوَ (huwa)
أُفْتُعِلَا إِفْتَعَلَا يَفْتَعِلَانِّ يَفْتَعِلَا يَفْتَعِلَا يُفْتَعَلَانِ يَفْتَعِلَانِ 3MD هُمَا (humâ)
أُفْتُعِلُو إِفْتَعَلُو يَفْتَعِلُنَّ يَفْتَعِلُو يَفْتَعِلُو يُفْتَعَلُونَ يَفْتَعِلُونَ 3MP هُمْ (hum)
أُفْتُعِلَتْ إِفْتَعَلَتْ تَفْتَعِلَنَّ تَفْتَعِلْ تَفْتَعِلَ تُفْتَعَلُ تَفْتَعِلُ 3FS هِيَ (hiya)
أُفْتُعِلَتَا إِفْتَعَلَتَا تَفْتَعِلَانَّ تَفْتَعِلَا تَفْتَعِلَا تُفْتَعَلَانِ تَفْتَعِلَانِ 3FD هُمَا (humâ)
أُفْتُعِلْنَ إِفْتَعَلْنَ يَفْتَعِلْنَانَّ يَفْتَعِلْنَ يَفْتَعِلْنَ يُفْتَعَلْنَ يَفْتَعِلْنَ 3FP هُنَّ (hunna)
Voir aussi


Voir aussiModifier