Annexe:Joints de maçonnerie

Wikipedia-logo-v2.svg Cette page provient d’un transfert de Wikipédia, la liste de ses auteurs est disponible ici. Merci de la considérer comme une ébauche et de permettre son amélioration.


Si vous voulez procéder au transfert d’autres définitions, faites un tour dans la catégorie des articles pour le Wiktionnaire de Wikipédia.


  • cale d’épaisseur : petit morceau de bois mince qu'on pose entre deux assises, et qui détermine la largeur ou plutôt la hauteur du joint que forment ces deux assises posées l'une sur l'autre[M 1] ; Caler : Mettre une cale de bois mince, de plomb ou de cuivre dans le joint de deux pierres ou sur le lit de celle de dessous pour les mettre d'aplomb et de niveau, et ensuite les ficher avec le mortier[M 1].
  • claveau à joint dérobé. Claveau dont le joint du parement de face est droit et dont celui du derrière est oblique[M 2].
  • coupe : inclinaison des joints des voussoirs d'un arc et des claveaux d'une plate-bande[M 3]. Fausse-coupe : la direction d'un joint de tête oblique à la douelle d'une voûte: Les joints obliques des claveaux d'une platebande, cachés dans l'épaisseur et paraissant perpendiculaires à leur parement, se nomment aussi fausse coupe[M 4].
  • gobeter : Jeter avec la truelle ou avec la main du plâtre clair, ou du mortier contre un mur, ou sur un lattis, et passer la main dessus pour le faire entrer dans les joints : l'emploi du plâtre passé au panier, gâché clair, et jeté au balai sur un lattis, est ce qu'on nomme le plus généralement gobeter[M 5].
  • godets : anciennement, espèces de petits bassins que les maçons font avec du plâtre sur les joints, montants des pierres, pour y mettre du coulis lorsque les assises sont trop serrées pour les ficher : Ou fait aussi usage de godets pour couler les dalles[M 5].
  • hourder à bain : anciennement, employer du plâtre ou du mortier en plus grande quantité qu'à l'ordinaire, en le mettant par augée pleine avant et après le placement des moellons, pour remplir toutes les cavités et le faire refluer par les lits et les joints[M 5].
En maçonnerie, joint désigne les différents joints verticaux ou inclinés, ou horizontaux, que forment les voussoirs d'un arc, les claveaux d'une plate-bande, les assises d'un mur, posés et mis à leur place, ont chacun leur nom différent[M 5]
  • joint en coupe : les joints inclinés des voussoirs ou claveaux tendant au centre d'une voûte, d'une plate.bande[M 6].
  • joint dérobé : ceux qui sont d'aplomb sur la face et inclinés sur le derrière des claveaux[M 7].
  • joint de tête : les joints en coupe qui sont apparents et qui forment parement à la douelle d'une voûte, ou au plafond du tableau sous une plate-bande[M 7].
  • joint carré : ceux qui sont d'équerre avec les lits d'une pierre qui a deux parements et ses joints deux ciselures ; tels sont ordinairement tous les joints d'assises[M 7].
  • joint démaigri ou à une ciselure : les joints des assises qui n'ont qu'un parement ; telles sont les assises pour les murs de revêtement ou pour d'autres murs d'une grande épaisseur[M 7].
  • joint mâle et femelle : C'est, aux deux bouts d'une dalle ou d'une assise de bahu, l'un des joints portant un tenon carré ou arrondi, et l'autre une entaille[M 7].
En marbrerie,
  • joint démaigri - Joint qui n'a qu'une arête vive ; comme aux carreaux et aux bandes du carrelage à compartiment;
  • joint ordinaire ou brut - Joint qui ne devant pas se raccorder avec d'autre marbre, est fait à la pointe ou à la sciotte sans être ensuite dressée au ciseau;
  • joint plein - joint visible sur l'épaisseur d'une bande, et que l'on a dressé pour se raccorder avec une autre bande qui fait retour d'équerre et affleure celle-ci;
  • joint de réunion - Joint vertical ou horizontal d'une bande de marbre qui est réunie à une autre bande et qui l'affleure sur son parement ou par derrière; Joint mouliné - Même que le précèdent, mais qui a été frotté et dressé sur un morceau de marbre ou de fonte au moyeu de l'eau et du grès - On mouline ordinairement toute épaisseur de bandes et même les carreaux de marbre lorsqu'ils doivent être joints bout à bout;
  • joint angulaire - Joint d'onglet que l'on fait sur un montant de chambranle et sur son revêtement pour que les veines du marbre des deux morceaux se raccordent;
  • joint perdu - Joint que l'on fait à une pièce qui se met à un marbre, et qui prend le contour des veines ou cailloux de ce marbre sur lequel cette pièce doit être rapportée[E 1].
  • liaison : la manière d'arranger et de lier les pierres, les moellons, les briques dans un mur, en sorte que les joints montants d'une assise ou d'un rang supérieur se trouvent sur le milieu des pierres ou moellons de l'assise ou du rang inférieur[M 8]. Se dit aussi des abouts de briques, de moellons ou pierres formant l'extrémité d'un mur, et qui entrent dans une tranchée faite dans un autre mur auquel il est joint. On nomme aussi ces liaisons arrachement. Liaisonner: arranger les matériaux en liaison dans la construction. Se dit aussi du plâtre ou du mortier dont on remplit les joints entre les moellons[M 9].
  • mur à pierres sèches : mur qui est construit en moellon ou en meulière sans aucun mortier[M 10].
  • mur brut ou mur nu : mur qui n'est ni enduit ni jointoyé[M 10].
  • mur jointoyé : mur qui est construit de moellons ou de briques, et dont les joints sont remplis à l'affleurement avec du plâtre ou du mortier: On dit aussi Crépi à pierre apparente[M 10].
  • rafraîchir : l'action de retailler d'anciens joints et d'anciens lits de pierre[M 11].
  • ragréer : Passer le marteau et le fer au parement d'un mur en pierre après qu'il est élevé, en ôter les balèvres et boucher les joints de chaque assise et les épaufrures avec du mortier: (Voyez Taille.)[M 12].
  • recouvert - Joints de pierre qui ne sont pas appareils; Recouvrement - saillie d'une pierre, d'une dalle, sur le joint de celle qui est posée à côté[M 13].
  • rejointoyer - Refaire les joints dégradés des pierres, des moellons d'un vieux mur de face, de clôture[M 14].
  • renformir - Dans la réparation d'un mur, lancer des tuileaux dans les joints trop grands des moellons, ou rapporter des petits moellons dans les cavités, ou bien encore faire une forte charge avant l'enduit, soit en plâtras et plâtre ou en plâtre seulement, pour dresser la face du mur, d'un pan de bois[M 15].

RéférencesModifier

  1. a et b page 15
  2. page 19
  3. page 23
  4. page 35
  5. a b c et d page 40
  6. page 45
  7. a b c d et e page 46
  8. page 49
  9. page 50
  10. a b et c page 56
  11. page 77
  12. page 78
  13. page 79
  14. page 80
  15. page 81
  1. page 9