Ouvrir le menu principal

Annexe:Pluriels irréguliers en français

En français, la règle générale pour la formation du pluriel d’un nom ou d’un adjectif est de rajouter un s à la fin du mot.

Les exceptions concernent les mots finissant par : -s, -x, -z, -al, -ail, -ou, -eau, -au, -eu, -œuf et -os.

Irrégularités morphologiquesModifier

-alModifier

Les mots finissant par -al forment en général leur pluriel en -aux.

Cela est valable pour tous les mots français, excepté une centaine de mots qui suivent la règle normale d’ajout d’un -s final.

AdjectifsModifier

banal (pluriel en banals dans le sens d’« ordinaire » et en banaux dans le sens de « relatif au ban »), bancal, fatal, fractal, morfal, naval (et son dérivé : aéronaval), natal (anténatal, néonatal, périnatal, postnatal, prénatal), tonal, (atonal, bitonal, polytonal).

Pour la forme régulière, exemple :

Noms sans -auxModifier

acétal, ammonal, aval, bal, barbital, cal, captal, carnaval, cérémonial, chacal, chloral, chrysocal, copal, dial, dispersal, éthanal, festival, foiral, furfural, futal, gal, galgal, gardénal, graal, joual, kraal, kursaal, matorral, mescal, mezcal, méthanal, minerval, mistral, nopal, pal, pascal (hectopascal, kilopascal), penthotal, phénobarbital, pipéronal, raval, récital, régal, rétinal, rital, roberval, roseval, salicional, sal, sandal, santal, saroual, sial, sisal, sonal, tagal, tefal, tergal, thiopental, tical, tincal, véronal, zicral

Mots d’origine étrangèreModifier

De l’anglais : corral, deal, goal (et autogoal), revival, serial, spiritual, trial.

Animaux : caracal, chacal, gavial, gayal, narval, quetzal, rorqual, serval.

Monnaies : metical, rial, riyal, ryal.

Noms issus de noms propresModifier

cantal, emmental, emmenthal.

Mois républicainsModifier

floréal, germinal, prairial

Pluriels multiplesModifier

Il est possible d’utiliser les deux pluriels pour les mots : austral, boréal, causal (pluricausal), choral, dual, étal, facial, féral, final, glacial, idéal, jovial, tombal, tribal (intertribal) et val.

Enfin, les mots banal, mural, pascal et virginal acceptent les 2 pluriels selon le sens du mot.

-ailModifier

Certains mots finissant par -ail forment leur pluriel par le remplacement de ces lettres par -aux : corail, bail, émail, soupirail, travail, vantail, et vitrail, par exemple :

  • Un soupirail, des soupiraux.

Le pluriel traditionnel du mot ail est aulx. Cependant ails est aussi utilisé, par exemple en botanique.

Tous les autres suivent la règle générale de formation du pluriel par ajout d’un -s final, par exemple :

AutresModifier

Irrégularités morphologiques et non orthographiquesModifier

A noter que le mot os est le seul mot de la langue française à changer de prononciation au pluriel sans changer d’orthographe.

Irrégularités purement orthographiquesModifier

-s, -x et -zModifier

Les mots finissant par -s, -z ou -x au singulier ne changent pas de forme au pluriel :

-ouModifier

La plupart des mots finissant par -ou suivent la règle normale de formation du pluriel par ajout d’un -s final, sauf :

-au, -eau, -eu et -œuModifier

Les mots finissant par -au, -eau, -eu ou -œu forment leur pluriel en ajoutant un -x final :

Cela est valable pour tous les mots français, excepté :

Ces exceptions prennent un -s final pour marquer le pluriel.

Enfin, certains mots acceptent les deux pluriels (-x ou -s) :

Mots empruntésModifier