Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Début du XXIe siècle) Calque de l’anglais Aridoamerica, lui-même créé par Gary Paul Nabhan en 1985[1].
Le concept d’« Amérique aride » a été inventé par l’anthropologue allemand Paul Kirchhoff[2][3].

Nom propre Modifier

Invariable
Aridamérique
\a.ʁi.da.me.ʁik\
 
Aridamérique

Aridamérique \a.ʁi.da.me.ʁik\ féminin

  1. (Géographie) Zone culturelle qui s’étendait, avant la colonisation européenne, au nord-ouest de la Mésoamérique et qui se distinguait de cette dernière par son climat très aride.
    • L'on sait que le Mexique couvre, au sud, la région que les historiens appellent la Mésoamérique, qui « était la seule civilisation englobant plusieurs cultures distinctes », dont des populations sédentaires et agricoles au développement politique et technologique avancé ; au nord, la région dénommée Aridamérique, qui était peuplée par des groupes de chasseurs-cueilleurs, de nomades ou de cultivateurs, pratiquant une agriculture peu intensive, sans gouvernement central. — (Patricia C. Brogna, « Chez les Nahuas du Mexique, la représentation d'un corps multiple », chap. 7 de Le handicap et ses empreintes culturelles: Variations anthropologiques 3, sous la direction de Charles Gardou, Toulouse : Éditions Erès, 2016)
    • […] les auteurs ajoutent deux grandes aires qui forment le Mexique précolombien : l’Aridamérique, qui recouvre le nord-est jusqu’à la Californie et l’Oasisamérique, la dernière à se constituer, vers 500 avant JC, à l’intersection des deux autres et dans le passage progressif de sociétés de chasseurs cueilleurs caractéristiques de la Tradition du désert de l’Aridamérique à des sociétés agricoles ayant subi l’influence au sud, de la Mésoamérique. — (Jacques Munier, « Histoire précoloniale du Mexique / Revue Problèmes d’Amérique latine », le 20/06/2012, sur le site de France Culture (www.franceculture.fr))
    • Carte de l’Aridamérique ou Aridoamérique (« Aridamérica » et « Aridoamérica » en espagnol) : nom donné à la vaste zone culturelle qui s’étendait, avant la colonisation européenne de ces territoires, au nord-ouest de la Mésoamérique et qui se distinguait de cette dernière par son climat très aride, qui a très peu favorisé le développement de l’agriculture et de la sédentarisation. — (Carte de l’Aridamérique sur data.abuledu.org)

Variantes orthographiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Gary P. Nabhan, Native crop diversity in Aridoamerica: Conservation of regional gene pools, Economic Botany, vol. 39, no 4, 1985, pages 387-399
  2. François Rodríguez, Outillage lithique de chasseurs-collecteurs du nord du Mexique, 1983, ISBN 2865380556
  3. Histoire précoloniale du Mexique sur www.franceculture.fr, 20 juin 2012