Voir aussi : Aussenseiter

Étymologie

modifier
(Fin du XIXe siècle) Nom dérivé de Außenseite (« extérieur »), avec le suffixe -er ; traduction littérale de l’anglais outsider, apparenté (aus ~ out, Seite ~ side) – cf. Wortgeschichten ci-dessous.

Nom commun

modifier
Cas Singulier Pluriel
Nominatif der Außenseiter die Außenseiter
Accusatif den Außenseiter die Außenseiter
Génitif des Außenseiters der Außenseiter
Datif dem Außenseiter den Außenseitern

Außenseiter \aʊ̯sn̩ˌzaɪ̯tɐ\ masculin (pour une femme, on dit : Außenseiterin)

  1. (Sport) Outsider : concurrent non favori.
    • Benfica Lissabon ist im Endspiel gegen Chelsea Außenseiter.
      Benfica Lisbonne joue en finale en tant qu’outsider contre Chelsea.
  2. (Sociologie) Marginal, étranger (à un groupe), profane, non-initié, non intégré.
    • Das Schicksal meinte es von Anfang an nicht gut mit ihm. Schon seine Geburt im erzgebirgischen Frauengefängnis Hoheneck am 9. März 1952, wo seine Mutter als Antikommunistin einsaß, machte ihn zum Außenseiter. — (Gregor Dotzauer, « Zum Tod von Ulrich Schacht: Der lange Weg nach Rechts », dans Der Tagesspiegel, 19 septembre 2018 [texte intégral])
      Dès le début, le destin lui fut défavorable. Sa naissance déjà, le 9 mars 1952, dans la prison pour femmes des Monts Métallifères de Hoheneck, où sa mère purgeait une peine en raison de son anticommunisme, fit de lui un marginal.

Variantes orthographiques

modifier

Dérivés

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier
  • Außenseiter sur l’encyclopédie Wikipédia (en allemand)  

Références

modifier