Austrasius

LatinModifier

ÉtymologieModifier

 
Les Francs au Ve siècle
(VIe siècle) Du vieux-francique, avec le sens de « gens de l’est », apparenté à Austria, attesté au XIIe siècle. Ou possiblement, avec corruption de la finale, dérivé de auster (« midi, sud »), avec le suffixe -ensis, littéralement « (Franc) méridional », d’un point de vue « franc » la Champagne est méridionale, le cœur du pays étant situé sur les rives (voir ripuaire) du Rhin. Austrasia (« Austrasie ») est attesté au Xe siècle avec le sens de « Champagne ».

Nom propre Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif Austrasius Austrasiī
Vocatif Austrasie Austrasiī
Accusatif Austrasium Austrasiōs
Génitif Austrasiī Austrasiōrum
Datif Austrasiō Austrasiīs
Ablatif Austrasiō Austrasiīs

Austrasius \Prononciation ?\ féminin

  1. Austrasien, habitant de la Champagne.
    • Merovechus prope duos menses ad antedictam basilicam resedens, fugam iniit et ad Brunichildem reginam usque pervenit; sed ab Austrasiis non est collectus. Pater vero eius exercitum contra Campanensis commovit, putans, eum ibidem occultare. Sed nihil nocuit nec eum potuit repperire. — (Grégoire de Tours, Historiarum Francorum, V, 14)
      Mérovée, après avoir demeuré deux mois dans la basilique de Saint-Germain, s’enfuit de nouveau et parvint à rejoindre la reine Brunehault ; mais les Austrasiens ne voulurent pas les recevoir. Son père fit marcher une armée en Champagne, pensant qu’il y était caché ; mais cette armée ne fit pas de mal et ne put trouver Mérovée. — (traduction)
    • Merovechus vero, dum in Remensem campaniam latitaret nec palam se Austrasiis crederit, a Tarabannensibus circumventus est, dicentibus, quod, relicto patre eius Chilperico, ei se subiugarent, si ad eos accederit. — (id., ibid.)
      Tandis qu’il se cachait dans la Champagne Rémoise, n’osant ouvertement se confier aux Austrasiens, il fut conduit dans le piège par les gens de Térouane qui lui dirent que, s’il voulait venir vers eux, ils abandonneraient son père Chilpéric et se soumettraient à lui. — (id.)