Voir aussi : azor

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Azor semble être forgé, ou pour le moins popularisé, par Marivaux, dans sa pièce La Dispute, créée en 1744, où Azor a le rôle d’un amoureux ; le mot est repris, en 1771, par André Grétry, dans Zémire et Azor, qui reprend le thème du conte La Belle et la Bête et Azor y a le rôle de la Bête.
Note : Selon Littré[1] : « Nom fréquemment donné aux petits chiens, d’après l’amant d'Angélique dans l’Orlando furioso de l’Arioste », mais ce nom est Médor.
L’usage comme nom commun découle de l’habitude de donner ce nom à des chiens.

Nom propre Modifier

Azor \a.zɔʁ\ masculin singulier

  1. Personne qui en suit une autre sans jamais la quitter.
    • C'est un Azor.
  2. Nom fréquemment donné aux chiens.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Azor \a.zɔʁ\ masculin

  1. (Argot militaire) Sac à dos militaire, havresac.
    • Les soldats nomment leur sac Azor, son pelage lui a fait donner ce nom de chien.
    • Pour dormir confortablement : Poilus, prenez dans vos fidèles Azor le sachet de riz, placez-le sur le sol, puis étendez-vous dessus, vous dormirez comme un prince — (Les Mobilisés du « Nouvelliste », n° 17, septembre 1916.)
    • — Déjà dix heures, les amis, dit Bertrand. On finira de monter Azor demain. Il est temps de mettre la viande en torchon. — (Henri Barbusse, Le Feu : journal d’une escouade, Flammarion, 1916, page 198.)
SynonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier