Congo belge

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(fin XIXe siècle) Composé de Congo et de belge, « relatif à la Belgique ». Nom informel donné à l’État indépendant du Congo lorsqu’il est encore propriété de Léopold II, roi des Belges ; ensuite nom officiel lorsqu’il est une colonie belge du 15 novembre 1908 au 30 juin 1960, devenu République du Congo à son indépendance, République démocratique du Congo en 1964, Zaïre en 1971 et redevenu République démocratique du Congo en 1997.

Nom propre Modifier

Invariable
Congo belge
\kɔ̃.ɡo bɛlʒ\

Congo belge \kɔ̃.ɡo bɛlʒ\ masculin

  1. Ancien nom du Congo-Kinshasa, principalement avant son indépendance.
    • Vous voulez bien me faire part de l’intention que vous avez de publier un tract sur la situation des missions religieuses au Congo Belge[sic : belge]. — (C. Van Straelen, Missions catholiques et protestantes au Congo, 1898)
    • Au Congo belge, le système des compagnies à charte était d’autant moins viable qu'on se demande en vain quels auraient été, en dehors des éléments réunis par l’État lui-même, les hommes et les capitaux venus de Belgique qui auraient assuré le bon fonctionnement de l’organisme? — (René Vauthier, Le Congo belge, J. Lebègue, 1900)
    • Dans le but de fournir l'eau chaude à bon marché dans les maisons du Congo belge, il serait possible d'établir des chauffe-eaux solaires. — (Bulletin Agricole du Congo Belge et du Ruanda-Urundi, volume 47, n° 4-6, Bruxelles : Ministère du Congo belge et du Ruanda-Urundi, 1956, page 1702)
    • Par contre, si elle se fâchait, c’était : «¡ Véte a freir espárragos !  » — ou, mieux encore, car elle ignorait où ce pays pouvait être jusqu’à me demander, en riant, s’il n’était pas en « Russie ou par là… » : «¡ Véte al Congo Belga !  », phrase qui, sans qu’on en puisse déterminer la source, revenait incessamment dans sa conversation, l’éclairait ainsi d’un exotisme involontaire… (D’ailleurs, croyant à une expression idiomatique, je mis quelque temps à comprendre qu’il s’agissait du Congo belge.) — (Philippe Sollers, Une curieuse solitude, Seuil, 1958, réédition Le Livre de Poche, page 57)

Quasi-synonymesModifier

→ voir Congo-Kinshasa

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier