Discussion:interpeler

Ajouter une discussion
Discussions actives

Cette page doit être effacée !Modifier

Cette page n'a tout simplement pas lieu d'être pour la simple et bonne raison que le verbe "Interpeler", N'EXISTE PAS !! A moins que ce ne soit un néologisme pour "peler entre les pelures" ?
Soyons sérieux AUCUN dictionnaire ne mentionne ce verbe, et certainement pas celui de l'académie française sur lequel cette page prétend s'appuyer. http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/generic/cherche.exe?11;s=718634115;;
Le verbe s'écrit et se prononce "Interpeller". Il y a déjà suffisamment de gens à faire la faute de prononciation pour en rajouter. — message non signé de 86.199.60.187 (d · c) du 21 février 2008 à 19:18‎

Il faudrait lire la page avant de protester, et éventuellement cliquer sur les liens qui y figurent. Tout y est pourtant expliqué en détail... Lmaltier 21 février 2008 à 18:32 (UTC)
L'Académie française a même recommandé ce mot... il y a déjà 18 ans... (Il est présent dans leur dictionnaire) Stéphane8888 discuter 21 février 2008 à 22:32 (UTC)

Recherche 2007Modifier

Voici la note ajoutée en 2007 et retiré en 2010 : « On trouve en 2007 dans les pages francophones de Google vingt fois plus d’occurrences pour interpeller que pour interpeler. Chose surprenante, dans Google livres, pourtant généralement davantage favorable aux formes orthographiques traditionnelles, le rapport n’est qu’environ de quatre, pour les formes : interpel(l)e, interpel(l)es et interpel(l)er. »

Malheureusement il manque les résultats et le procédé de cette recherche. — message non signé de Stephane8888 (d · c) du 30 mars 2010 à 15:53

interpeler ou interpellerModifier

contrairement à ce qui est dit dans le commentaire précédent, l'académie française a bien précisé que:

"le e muet n’est pas suivi d’une consonne double dans les mots suivants, qui rentrent ainsi dans les alternances régulières (exemples : lunette, lunetier, comme noisette, noisetier ; prunelle, prunelier comme chamelle, chamelier, etc.) : interpeler (au lieu de interpeller) ; dentelière (au lieu de dentellière) ; lunetier (au lieu de lunettier) ; prunelier (au lieu de prunellier)". On écrit donc bien "interpeler" et non "interpeller". Par ailleurs l'argument du nombre d'occurence dans le moteur de recherche google peut paraître bien faible.

http://www.academie-francaise.fr/langue/orthographe/graphies.html

— message non signé de 164.2.255.244 (d · c) du 18 août 2010 à 08:45

Pertinence de la note d'usageModifier

Quel est l'intérêt de la note indiquant la prédominance d'une orthographe sur l'autre ? On ne va pas faire l'inventaire journalier des occurrences de tous les mots qui ont subi la rectification orthographique de 1990 ! L'Académie, dans ses corrections de 1990, énonce que les graphies traditionnelle et rectifiée sont également valables. Le wiktionnaire n'a pas à s'ériger en juge de paix de l'usage et doit se borner à mentionner les deux orthographes, via les indications « orthographe rectifiée de 1990 » et « orthographe traditionnelle », comme cela est fort bien fait pour tous les mots concernés.

La note, telle que rédigée actuellement, est donc d'après moi sans objet. Elle ressemble de plus à du militantisme pro-orthographe traditionnelle qui n'a pas sa place ici. Les « très nettement majoritaire », « comparez », sont destinés à déprécier cette orthographe et à justifier le maintien de l'emploi de l'orthographe traditionnelle, alors que seul l'usage décidera de l'avenir orthographique du mot, et cet usage appartient aux locuteurs dans leur ensemble. Les rectifications orthographiques ont un fondement valable, qui a été explicité, chacun peut aller s'en enquérir. À partir de là, chacun doit se sentir libre d'utiliser l'orthographe qu'il souhaite, et le wiktionnaire n'a pas à prendre parti.

D'autre part, si la forme d'un mot est rare, il existe un modèle adapté (rare), dont l'avantage est d'être neutre. Mais ce n'est pas le cas ici puisque la graphie rectifiée représente 15 % des utilisations selon Google, ce qui ne peut être considéré comme rare. De plus, l'emploi du modèle pour certains mots touchés par les rectifications orthographiques serait peut-être un peu dangereux, car cette rareté pourrait disparaitre et nécessiterait un contrôle périodique, retombant sur ma remarque initiale.

En conséquence, je propose la suppression de cette note. --Chris06 (discussion) 1 décembre 2012 à 17:01 (UTC)

Cette note sert uniquement à informer, et ne donne absolument pas d'opinion, elle ne prend pas parti. Tant qu'elle est vraie, elle est utile. Quand elle ne sera plus vraie, il faudra la supprimer. Pour la rareté, c'est pareil. Ce qui me gêne plutôt quand on indique qu'un mot est rare, c'est que c'est impossible à réellement justifier, le plus souvent, et aussi qu'un mot peut être rare en ce sens qu'il est utilisé uniquement par un métier rare, mais être très courant dans ce métier, et que l'indication peut donc être très trompeuse. Pour la comparaison entre deux orthographes, c'est déjà nettement plus facile. Lmaltier (discussion) 1 décembre 2012 à 18:38 (UTC)
Je trouve la note factuelle ; je l’ai toutefois changée en "très nettement majoritaire". C’est une information, vérifiable de surcroit. Ne pas vouloir informer pour "laisser l'usage décider de l'avenir orthographique du mot" (autrement dit "laisser sa chance à cette variante") serait renier la démarche lexicographique et ce ne serait pas neutre. (Ce serait surtout présomptueux de penser que le Wiktionnaire a un tel pouvoir.) La phrase « chacun doit se sentir libre d'utiliser l'orthographe qu'il souhaite » m’interpelle cependant : Pourrait-on préciser aux lecteurs la position de l’Académie, à savoir l’acceptation des deux formes. J’imagine qu’une partie des lecteurs ne savent pas précisément de quoi il retourne avec cet "orthographe de 1990". Stephane8888 1 décembre 2012 à 23:09 (UTC) P.S. : Cet ajout me paraît nécessaire car le lien de la référence (DAF9) semble dire : "Voyez, l’Académie n’a qu’un article interpeller…". Bon ben j’ajoute ma remarque.

En réponse à la question « Quel est l'intérêt de la note indiquant la prédominance d'une orthographe sur l'autre ? » Plusieurs intérêts :

  • justifier (en l’état) que interpeler est une variante de interpeller.
  • renseigner les lecteurs sur ce qui est. En leur épargnant de chercher eux-même. Stephane8888 1 décembre 2012 à 23:45 (UTC)


Effectivement. Si l'on juge utile la précision, qui j'en conviens finalement est du ressort du wiktionnaire, pourrait-on dans ce cas se montrer lapidaire (nous ne sommes pas dans un contexte encyclopédique, et ce lien vers Google me déplait fortement, car il ne me semble pas dans l'esprit général du wiktionnaire ; de plus, voyez la page Liens externes qui rappelle que les liens externes doivent « rester exceptionnels » (et incitent à préférer « les sites institutionnels ») ; nous ne pouvons raisonnablement pas faire fleurir dans le wiktionnaire (les variantes orthographiques ne sont pas exceptionnelles) des liens spécieux vers des résultats de recherche sur Google... je crois au fond que c'est surtout cela qui m'a interpelé) et :
  • soit écrire par exemple seulement dans la note : « La graphie interpeler demeure peu usitée »,
  • soit utiliser le modèle (Peu usité), qui évite une note peut-être un peu démesurée pour ce qu'elle apporte ? --Chris06 (discussion) 2 décembre 2012 à 01:17 (UTC)
Je comprends. La référence pourrait être déplacée dans la section "Références". Ne laissant dans la note que l’information, au lieu d’inviter, comme maintenant, à comparer soi-même, à persuader. Pour un contributeur habitué à d’autres projets, il peut être choquant de voir ainsi mis en valeur une source primaire. Pour notre défense, j’invoquerai ceci :« Sans source secondaire, une source primaire peut toutefois être utilisée pour des assertions factuelles ou descriptives, sans interprétation (par exemple, des définitions), dont la signification peut être comprise sans ambiguïté par une personne raisonnablement cultivée, sans connaissance spécialisée. Toutefois, les passages cités ne devraient pas être le fruit d'une sélection ou d'une compilation arbitraire, et ne pas pouvoir faire l'objet d'interprétations diverses. » (Wikipédia. Wikipédia:Sources primaires et secondaires, 2012) Stephane8888 2 décembre 2012 à 07:21 (UTC)
Ce renseignement est fourni par Google, ce n'est pas nous qui avons compté, on peut donc dire que c'est une source secondaire. L'avantage de mettre ces liens est que la proportion peut évoluer (et évolue très probablement en permanence), et que ça donne donc une meilleure idée, plus à jour, de la proportion que si on mettait des chiffres dans la page. Lmaltier (discussion) 2 décembre 2012 à 07:30 (UTC)
Suite à ma modification, les liens sont toujours accessibles. Google n’est qu’un outil, et nous l’utilisons (moi le premier) pour ce qu’il n’est pas : un compteur fiable du nombre d’occurrences. Malgré tout, l’interprétation (basique) que l’on en fait, à savoir comparer deux nombres, fournis par un acteur impartial dans ce domaine, demeure pertinente. Stephane8888 2 décembre 2012 à 08:13 (UTC)
Ce n'est pas du tout un compteur du nombre d'occurrences. Mais cela peut servir pour des comparaisons, effectivement. Lmaltier (discussion) 2 décembre 2012 à 08:17 (UTC)
Revenir à la page « interpeler ».