Discussion:verre

Discussions actives

Substance ou objetModifier

On assimile communément la substance (matière) aux objets faits avec cette substance. Le caractère essentiel est bien celui qui dérive de l’étymologie : la transparence. Au fur et à mesure que se développe la technique de fabrication à partir de la matière première siliceuse, les possibilités d’utilisation s’accroissent avec la dextérité des artisans verriers. De nos jours, la technologie industrielle permet une large diffusion de la gamme des "produits". Ce qui était un luxe inouï dans les temps lointains est devenu une banalité indispensable. Il est dommage d’en oublier la lente progression depuis l’essence divine jusqu’à la matérialisation excessive nécessitant un recyclage !
Si la métaphore élève l’esprit, la métonymie le dénature.
Ainsi, il conviendrait de distinguer la substance qui est une singularité remarquable n’ayant pas de pluriel … et la matière, résultat d’une technique locale offrant le caractère de la substance, variable dans l’espace et le temps, pouvant se mettre au pluriel par abus de langage elliptique : les différents verres. La banalisation a détruit la valeur spirituelle. Dommage !
-- Supreme assis (grain de sel) 28 septembre 2015 à 09:09 (UTC)

Et encore : on pourrait aussi parler des différents types d'objets réalisés à partir des différents types de matière : un verre ballon de verre fumé gris, ou même du contenu : un verre de Pommard dans un verre ballon de verre vert... --Pjacquot (discussion) 28 septembre 2015 à 12:29 (UTC)
Merci d'avoir une pensée pour les plus matérialistes d'entre nous qui nient que la matière soit dotée d'une substance transcendante, et particulièrement à tout ceux qui pensent que le verre est uniquement le produit de l'art multi-millénaire des verriers, ce qui fait la grandeur de ces hommes, depuis la nuit des temps. --François GOGLINS (discussion) 29 septembre 2015 à 13:22 (UTC).
Oui, vous avez raison : "le verre est uniquement le produit de l'art multi-millénaire des verriers" œuvrant avec leur esprit et leur cœur pour produire cette noble matière d’essence divine que les plus matérialistes d’entre vous n’utilisent que comme objet purement utilitaire destiné à être jeté aux ordures après usage. Où est la grandeur des verriers ? Perdue dans l’industrialisation intensive et profitable ? Alors, vive le matérialisme et ses culots de cannettes de bière produites en chaînes qui prolifèrent aux bords de nos rivières et fleurissent dans les mousses de nos forêts !   -- Supreme assis (grain de sel) 30 septembre 2015 à 07:30 (UTC)
Revenir à la page « verre ».