Ecclésiaste

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin Ecclesiastes (« Ecclésiaste »).

Nom propre Modifier

Ecclésiaste \e.kle.zjast\ masculin singulier

  1. (Religion) Nom d’un des sept livres sapientiaux de l’Ancien Testament.
    • 11 janvier 43 – Mais « que serait une solitude qui ne serait pas une grande solitude » ? comme dit l’Ecclésiaste. Ce n’est bien sûr pas l’Ecclésiaste, c’est Rilke je crois. Mais cela me flatte de citer l’Ecclésiaste. Je me suis toujours demandée qui c’était ! Et je mourrai sans le savoir… il y a des zones d’ombre comme ça, dans une kultur… — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 255)
    • Et sans doute avait-il encore moins envie de faire le moindre commentaire sur l’interminable litanie des propos rabat-joie que L’Ecclésiaste donne à entendre dans la Bible. — (Jean Bessière, La Vie de l'esprit pour garde du corps, Éditions Edilivre, 2017, page 102)
    • Évidemment s'ils vérifiaient les permis de port d'armes et faisaient le recoupement ça risquait de poser un problème, mais demain s'occupera de demain, comme dit à peu près l'Ecclésiaste. — (Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, page 266)

NotesModifier

Dans certains dictionnaires ce mot est un nom commun.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier