Voir aussi : essonne

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du gaulois Exonna attesté dans un texte latin au sixième siècle, Acionna dans une inscription à Orléans. Voir Axona. Le département prend son nom de la rivière.

Nom propre Modifier

Féminin singulier
invariable
Essonne
\ɛ.sɔn\
 
La rivière, l’Essonne (1).
 
Localisation du département de l’Essonne (2).

Essonne \ɛ.sɔn\ féminin singulier

  1. Rivière, affluent de la Seine dont le cours traverse les départements du Loiret et de l’Essonne.
    • Il faut remarquer que l’Essonne se forme des deux cours d'eau la Rimarde et l'Œuf, et qu'elle ne prend son véritable nom qu'après la réunion de ces deux petites rivières, à Aulnay-la-Rivière. — (Géographie départementale classique et administrative de la France : Département du Loiret, publiée sous la direction de M. Badin & de M. Quantin, Paris : chez J.-J. Dubochet, Le Chevalier et Cie, janvier 1848, note 1 page 38)
    • Deux chemins de randonnée permettent de profiter pleinement de ce paysage préservé. Ils longent la Rimarde, cours d’eau récemment « renaturalisé » qui, avec l’Œuf, forment l’Essonne. — (Petit Futé Châteaux de la Loire 2018/2019)
  2. Département français de l’Île-de-France portant le numéro 91.
    • Après deux ans de recherche, ils ont finalement jeté leur dévolu sur la Base 217, une ex-base aérienne entre Brétigny-sur-Orge et Le Plessis-Pâté (Essonne). — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 9 septembre 2022, page 3)

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

HolonymesModifier

MéronymesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier