Français modifier

Étymologie modifier

(XIXe siècle)  Composé de extrême et de Orient au point de vue européen, par opposition au Proche-Orient.

Nom propre modifier

 
Localisation de l’Extrême-Orient.

Extrême-Orient \ɛks.tʁɛ.m‿ɔ.ʁjɑ̃\ masculin singulier

  1. (Géographie) Régions qui se situent du côté oriental de l’Eurasie, au point de vue européen.
    • M. Nesbitt remuait de gros capitaux, mais il n'était pas à la tête d'une maison de commerce proprement dite... et ses relations d'affaires étaient surtout avec l’Extrême-Orient, la Chine, le Japon et les Indes néerlandaises. — (Fortuné du Boisgobey, Double-Blanc, Paris : chez Plon & Nourrit, 1889, p. 169)
    • Ce qui est certain, c’est qu’en Extrême-Orient on meurt beaucoup plus par la fièvre typhoïde que par le choléra. — (Jules Guiart, Les Parasites inoculateurs de maladies, Paris : Flammarion, 1918, page 297)
    • Seuls les passagers des avions en provenance de l’ouest sont soumis au flytoxage. Les avions venant d’Extrême-Orient ne sont jamais désinfectés. Le Pakistan ne craint que les miasmes occidentaux. — (Roger Vailland, Boroboudour, voyage à Bali, Java et autres îles, Éditions Corrêa, 1951, Éditions Du Sonneur, 2008)
    • Le régiment fut d’abord rapatrié à Toulon, puis à Brest à l’autre bout du pays. De là, il devait partir pour l’Extrême-Orient. Le Vietnam. — (Philippe Morvan, Ours, Calmann-Lévy, 2018)

Gentilés et adjectifs correspondants modifier

Dérivés modifier

Holonymes modifier

Méronymes modifier

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

Références modifier