Voir aussi : ger

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom propre 1) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
(Nom propre 2) De l’occitan Gèr.
(Nom propre 3) Du catalan Ger.

Nom propre 1 Modifier

Ger \ʒɛʁ\

  1. (Géographie) Commune française située dans le département de la Manche.

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

Nom propre 2Modifier

Ger \ʒɛʁ\

  1. (Géographie) Commune française située dans les Pyrénées-Atlantiques.
  2. (Géographie) Commune française située dans les Hautes-Pyrénées.

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

Nom propre 3Modifier

Ger \Prononciation ?\

  1. (Géographie) Commune située dans la province de Gérone, en Catalogne.

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • Ger sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  • Cette page utilise des renseignements venant du site habitants.fr.

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom propre Modifier

Ger \Prononciation ?\

  1. (Géographie) Ger, en Catalogne.

Voir aussiModifier

  • Ger sur l’encyclopédie Wikipédia (en catalan)  

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du catalan Ger.

Nom propre Modifier

Ger \Prononciation ?\ masculin

  1. (Géographie) Ger, en Catalogne.

Voir aussiModifier

  • Ger sur l’encyclopédie Wikipédia (en espagnol)  

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Apparenté à Nigris, Niger.

Nom propre Modifier

Cas Singulier
Nominatif Ger
Vocatif Ger
Accusatif Grem
Génitif Gris
Datif Grī
Ablatif Grĕ

Ger \Prononciation ?\ masculin

  1. (Géographie) Fleuve de Maurétanie, peut-être le Niger.
    • Hoc flumen quidam Grin vocant, alii Nilum appellant, dicitur enim sub terra Etyopium in Nylum ire Lacum. — (Table de Peutinger)
      Ce fleuve est nommé Grin, d'autres l'appellent Nil. On dit qu'il coule au sud de (« sous ») l'Éthiopie (« l'Afrique ») et se jette dans le lac du Nil.
    • decumis se eo pervenisse castris et ultra ad fluvium, qui Ger vocatur, per solitudines nigri pulveris, eminentibus interdum velut exustis cautibus, loca inhabitabilia fervore, quamquam hiberno tempore, experto. qui proximos inhabitent saltus, refertos elephantorum ferarumque et serpentium omni genere, Canarios appellari, quippe victum eius animalis promiscuum iis esse et dividua ferarum viscera. — (Pline l'Ancien, Naturalis Historia, livre V)
      Suetonius Paulinus rapporte qu'il arriva à l'Atlas en dix journées de marche, et qu'au delà, jusqu'à un fleuve qui porterait le nom de Ger, on traverse des déserts couverts d'un sable noir, au milieu duquel s'élèvent, d'intervalle en intervalle, des rochers comme brûlés; que ces lieux sont inhabitables à cause de la chaleur, même en hiver, et qu'il l'a éprouvé; que ceux qui habitent les forêts voisines, remplies d'éléphants, de bêtes féroces et de serpents de toute espèce, s'appellent Canariens, attendu qu'ils vivent comme des chiens, et qu'ils partagent avec ces animaux les entrailles des bêtes fauves. — (traduction)

VariantesModifier

RéférencesModifier

SlovèneModifier

Forme de prénom Modifier

Ger \Prononciation ?\ féminin

  1. Génitif duel de Gera.
  2. Génitif pluriel de Gera.