Homo ludens

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1938) Du latin homo (« être humain ») et du latin ludens (« joueur »)
expression utilisée pour la première fois par l’historien néerlandais Johan Huizinga dans son ouvrage Homo ludens, essai sur la fonction sociale du jeu.

Locution nominale Modifier

Invariable
Homo ludens
\o.mo ly.dɛ̃s\
 
Couverture du livre de Johan Huizinga, Homo ludens, première édition en France

Homo ludens \o.mo ly.dɛ̃s\ masculin

  1. (Anthropologie, Philosophie, Sociologie) Concept relatif à l’importance de l’acte de jouer chez l’être humain.
    • Le nouveau mythe de l’Homo ludens (joueur) se découvre, où la création peut n’être utilisée à rien d’autre qu’elle-même et révèle l’ingéniosité humaine. — (Pascale Baziller, De l’homo faber à l’homo ludens sur www.influencia.net, 7 juillet 2015)

Variantes orthographiquesModifier

Note : La règle veut que dans les appellations latines d’organismes vivants, le premier mot, soit le spécifique, s’écrive avec une majuscule, et le deuxième mot, soit le générique, s’écrive avec une minuscule initiale. Normalement, les deux doivent par ailleurs s’écrire en italique. Cependant, dans ce cas-ci, puisqu’il ne s'agit pas d’une appellation taxonomique en tant que telle, mais plutôt d’un terme sociologique empruntant à la biologie, certains auteurs traitent le terme comme un nom commun en mettant une minuscule initiale aux deux. Rien en théorie ne peut justifier toutefois l’emploi de deux majuscules.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier