FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin Iberia, emprunté au grec ancien Ἰβηρία, Ibêría ; les Romains appellent cette région Hispania qui donnera Espagne alors que les Grecs désignent aussi cette région sous le nom de Ἑσπερίδες, Hesperídes (« Hespérides »).
Pourrait venir du celtique iar ou ivar (« fin, extrémité, occident »)[1].

Nom propre 1 Modifier

Ibérie \i.be.ʁi\ féminin

  1. (Histoire) Péninsule Ibérique, dans un contexte gréco-romain.
    • Suivant quelques auteurs, les Ibères qui peuplèrent l’Espagne seraient originaires de la Géorgie, autrefois nommée Ibérie, au pied du Caucase, entre la mer Noire et la mer Caspienne. — (Eugène François Achille Rosseeuw Saint-Hilaire, Histoire d’Espagne depuis l’invasion des Goths jusqu’au commencement du XIXe siècle, tome premier, F.-G. Levrault, Libraire-Éditeur, Paris, 1837)
    • Les Wisigoths pénétrèrent en Espagne dès 414, comme fédérés de l’Empire romain. L’Ibérie était alors aux mains des Vandales, installés en Bétique (l’Andalousie actuelle), des Suèves et des Alains.

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom propre 2Modifier

Ibérie \i.be.ʁi\ féminin

  1. (Histoire) Territoire et État de l’Antiquité correspondant au royaume de Karthli et aux parties méridionale et orientale de l’actuelle République de Géorgie actuelle, dans un contexte gréco-romain.

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

SynonymesModifier

Voir aussiModifier

  • Ibérie sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Ibérie sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier

  1. F. Rabasté, De la langue osque, d’après les inscriptions, et de ses rapports avec le latin, Ch. Oberthur, 1865, page 94