Étymologie

modifier
(1100-50) Du latin Jacob, du grec ancien Ἰάκωβος, Iákôbos, et avant cela de l’hébreu יעקב, Yaʾaqov, de עקב, aqev (« talon »). Référence nécessaire

Nom de famille

modifier
Nom de famille
Jacob
\ʒa.kɔb\

Jacob \ʒa.kɔb\

  1. Nom de famille, connu entre autres par Max Jacob, poète français.
    • Fabien Le Coïdic, éleveur bio de vaches bretonnes pie noir, tente de s’installer à Adainville, dans les Yvelines. Mais c’est sans compter la vive opposition de cinq de ses voisins, dont l’éditrice Odile Jacob représentée par l’avocate Corinne Lepage. — (« Attaqué en justice : « Il en va de la survie d’un couple » d’éleveurs bio », le 27 octobre 2020, sur le site de La France agricole (www.lafranceagricole.fr))
    • Un message exprimé par Dominique Cap, maire de Plougastel-Daoulas et président de l’association des maires du Finistère ; Pierre Ogor, maire de Guilers ; Yves du Buit, maire de Plouzané ; Stéphane Roudaut, maire de Gouesnou ; Armel Gourvil, maire de Bohars ; et Fabrice Jacob, maire de Guipavas. — (journal Le Télégramme, édition Morlaix, 31 juillet 2022, page 17)
    • Quoi qu’il arrive, Max Jacob, consolez-vous, vous êtes immortel ; et pas seulement parce que vous croyez en Dieu. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 317)

Nom propre

modifier

Jacob \ʒa.kɔb\ masculin

  1. (Bible, Religion) Nom du patriarche père des tribus d’Israël.
    • Compagnes autrefois de ma captivité
      De l’antique Jacob jeune postérité.
      — (Jean Racine, Esther I, 2)
    • Les Marocains sont absolument persuadés qu’un lion n’attaque jamais ni une femme, ni… un descendant de Jacob, […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 224)
    • Je dresserai jusqu’au bout ce bilan. Ah ! Jacob ne se vit jamais imposer par Laban si rude tâche. — (Pierre Benoit, Le lac salé, Albin Michel, 1921, réédition Le Livre de Poche, page 137)
    • J’ai une hypothèse pour interpréter cette partie de saute-mouton : dans la Genèse XXX, 10, la vision de Jacob grâce à laquelle il accrut son troupeau aux dépens de Laban, une histoire de béliers noirs en rut… — (Olivier Pagès, Le Temple de Lanleff : Dossier, La TILV éditeur, 1998)
  2. Nom sous lequel on personnifie quelquefois le peuple juif.
    • Ô Dieu, qui vois former des desseins si funestes,
      As-tu donc de Jacob abandonné les restes ?
      — (Jean Racine, Esther I, 3)
    • Ne dis plus, ô Jacob, que ton Seigneur sommeille. — (Jean Racine, Athalie III, 7)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prénom

modifier

Jacob \ʒa.kɔb\

  1. Variante de Jacques.
    • Mais avant cette heure de blabla très intéressante, Jacob avait appelé le président du comité de hand. — (Jean-Claude Hutteau, Alice Demarsat, À la conquête des poteaux, 2011)

Dérivés

modifier

Prononciation

modifier

Homophones

modifier

Voir aussi

modifier
  • Jacob sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin Jacob.

Prénom

modifier

Jacob \Prononciation ?\

  1. Jacob.

Dérivés

modifier

Prononciation

modifier

Étymologie

modifier
Du grec ancien Ἰάκωβος, Iákôbos.

Nom propre

modifier

Jacob \Prononciation ?\ masculin

  1. Jacob, patriarche biblique.
    • Oderat ergo Esau Jacob, et dixit in corde suo: Venient dies luctus, id est mortis patris mei, et occidam Jacob. — (Historia Scholastica)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Variantes

modifier

Voir aussi

modifier
  • Iacobus sur l’encyclopédie Wikipédia (en latin)  

Références

modifier