FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

  • La part de Hilperik fut celle de son père, le royaume de Soissons, que les Franks appelaient Neoster-rike ou royaume d’Occident, et qui avait pour limites, au nord, l’Escaut, et au sud, le cours de la Loire. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
Attesté circa 1155 dans le Roman de Brut.

Nom propre Modifier

Neustrie \nø.stʁi\ féminin

  1. Royaume franc qui couvrait le nord-ouest de la France actuelle.
    • […]; Sighebert revint victorieux de sa campagne d’outre-Rhin, reprit ses villes une à une, et, poursuivant son frère jusque sous les murs de Soissons, le défit dans une bataille, et entra de force dans la capitale de la Neustrie. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568))
    • En Bourgogne, la situation des juifs n'étaient, d'ailleurs, guère plus enviable qu'en Neustrie (Ile de France, Normandie). — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • Neustrie sur l’encyclopédie Wikipédia