Voir aussi : perou

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’espagnol Perú.

Nom propre Modifier

 
Localisation du Pérou.

Pérou \pe.ʁu\ masculin

  1. (Géographie) Pays situé à l’ouest de l’Amérique du Sud, entouré par l’Équateur, la Colombie, le Brésil, la Bolivie, le Chili et l’océan Pacifique. Sa capitale est Lima.
    • Il n’existe au Pérou aucune institution pour l’éducation de l’un ou de l’autre sexe ; l’intelligence ne s’y développe que par les forces natives. — (Flora Tristan, «Les Femmes de Lima », in Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Lorsque la bourgeoisie embryonnaire eut à affronter le Pérou et la Bolivie, en 1879, pour décider de la propriété des mines de nitrate (monopole naturel sur l’une des plus grande richesses de l'époque), elle se heurta pourtant aux États-Unis. — (Armando Uribe, Le Livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Éditions du Seuil, 1974)
  2. Symbole de l’abondance et de la richesse.
    • On voit, par tout ce que j’ai dit jusqu’ici, que la campagne, couverte de blés, de vignes et de troupeaux, est pour l’homme un vrai Pérou, bien plus précieux et plus estimable que celui d’où il tire l’or et l’argent, qui, s’il était seul, le laisserait périr de faim, de soif et de froid. — (Charles Rollin, Œuvres complètes de Rollin : Histoire ancienne, tome troisième, livre XXIV, Des sciences et des arts, chapitre I, L’Agriculture, A. Desrez, Paris, 1837, p. 175)
    • Le roi [Louis XIV], qui goûta fort ce choix, le voulut apprendre lui-même au cardinal de Janson. Celui-ci, qui était droit et vrai, au lieu de remercier s’écria : « Dites au roi qu’il ne connaissait point l’abbé de Janson, qu’il n’était point fait pour être évêque, que ce serait encore trop pour lui qu’être vicaire d’un curé de campagne, » et supplia le roi de l’en croire, et s’il voulait lui marquer de la bonté, de donner à son neveu de quoi vivre par quelque abbaye de dix ou douze mille livres de rente, qui serait un Pérou pour lui et ne l’engagerait à rien. — (Louis de Rouvroy de Saint-Simon, Le Panthéon populaire, trente et unième série : Mémoires du duc de Saint-Simon, troisième partie, chapitre IV, Gustave Barba, Libraire-éditeur, Paris, 1856 (?), page 10)

AbréviationsModifier

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


ParonymesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • Pérou sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Pérou sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier