Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De peau et rouge.
  • Le nom vient des peintures dont s’enduisaient ces sauvages. Le P. Morice situe même le lieu où il a pris naissance : c’est à Terre-Neuve, chez les Béothuks qui se teignaient avec le jus d’une racine. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p. 14)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Peau-Rouge Peaux-Rouges
\po.ʁuʒ\

Peau-Rouge \po.ʁuʒ\ masculin et féminin identiques

  1. (Désuet) Amérindien.
    • Toutes les éventualités se présentèrent : le désert sans ressources, des Américains exaspérés, des Japonais, des Chinois, peut-être des Peaux-Rouges ! … Y avait-il encore des Peaux-Rouges ? — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 360 de l’éd. de 1921)
    • Mais ma mère avait trouvé un moyen de me coincer en me confiant des rôles de Peau-Rouge. Elle connaissait mes goûts et savait très bien que je préférais les Indiens aux cow-boys. — (Jean-Paul Goude, J'avais envie que la France entière tape du pied, dans L’Express, 10 novembre 2005)

NotesModifier

Le mot Peau-Rouge est surtout associé au folklore du Far West et a surtout été utilisé en Europe. Il n’a jamais vraiment été utilisé en Amérique française, où les termes employés ont plutôt été Indien et Sauvage, et plus tard Amérindien et autochtone.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier