Ponts et Chaussées

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De pont et chaussée.

Locution nominale Modifier

Ponts et Chaussées \pɔ̃.z‿e ʃo.se\

  1. (Administration) (Vieilli) (France) Administration qui gérait la construction et l’entretien des ponts, des routes et des voies navigables.
    • Je me prépare à passer l’examen de conducteur des Ponts et Chaussées. J’arriverai certainement à être nommé chef de bureau. Tant de ces hommes qui passent avec des femmes au bras vont rester petits employés ! Mais toute la foule en passant lui criait : Qu’importe ! Nous avons des femmes et nous rions. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 59)
    • Rabalan serait évidemment mort de faim, si l’administration des ponts et chaussées ne l’eût employé à casser des pierres dans le bois de Pied-Fontaine, qui est un bois communal, où il y a beaucoup plus de cailloux que d’arbres. — (Octave Mirbeau, « Rabalan », dans le recueil La Pipe de cidre, E. Flammarion, 1919, p. 47)
    • La Nationale 59 bis, c'est d'elle qu'il s'agit, est bonne, sans cailloux ou nids de poules, car les Ponts et Chaussées l'ont dotée d'un tapis de goudron en 1929 mettant fin à un chemin de terre, renforcé de temps en temps par des cylindrages. — (Jean Laurain, Brû, l'histoire de mon village, Remiremont : chez G. Louis, 1997, p. 15)
    • Tout en continuant sa vie d’ouvrier il avait fini par devenir ingénieur des Ponts et Chaussées. — (Marie Cardinal, Les mots pour le dire, Livre de Poche, p. 65)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   Ponts et Chaussées figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : pont.

TraductionsModifier