FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (Date à préciser) (Sigle) De R pour rouge, V pour vert et B pour bleu.
(Nom commun 2) (Date à préciser) (Sigle) De Renouvellement Voie et Ballast.

Nom commun 1 Modifier

 
Le gamut de CIE RVB (1).
 
La structure RVB (2) d’un écran à cristaux liquides.

RVB \ɛʁ.ve.be\ masculin invariable

  1. (Colorimétrie) Espace colorimétrique où chaque point représentant une couleur a trois valeurs des couleurs primaires : du rouge, du vert et du bleu.
  2. (Technologie) Structure d’écran, de capteur, d’image numérique, etc. qui a plusieurs pixels chacun composé de trois sous-pixels rouge, vert et bleu.

NotesModifier

Pour avoir un gamut large, les trois couleurs primaires ne sont pas forcément le rouge, le vert et le bleu du langage courant. Par exemple, dans CIE RVB, les longueurs d’onde des trois couleurs sont 700 nm, 546,1 nm et 435,8 nm, qui correspondent plutôt au rouge, au vert-jaune et au violet.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Espace colorimétrique :

Technologie :

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

RVB \ɛʁ.ve.be\ masculin invariable

  1. (Chemin de fer) Chantier consistant au remplacement intégral de la voie (rails et traverses) et du ballast.
    • Lorsque l’état d’une ligne se dégrade suite aux outrages du temps et des passages de trains, la voie doit être rénovée ou même changée. Plusieurs cas de figure sont possibles : un simple remplacement des traverses trop détériorées, le remplacement des rails, allant jusqu’au RVB complet, le « renouvellement voie et ballast ». — (Guillaume Bellengé, « Rénovez vos voies, mais pas trop ! », dans Loco-Revue, no 883, Février 2021, page 60)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • RVB sur l’encyclopédie Wikipédia