Rekourañsad

BretonModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de Rekourañs (« Recouvrance ») avec le suffixe -ad.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Rekourañsad Rekourañsiz

Rekourañsad \re.ku.ˈrã.sat\ masculin (pour une femme on dit : Rekourañsadez)

  1. Recouvrançais, habitant de Recouvrance, quartier de Brest.
    • Me a oa eus ar rummad Brestiz desavet mat ha n’ eo ket unan eus al lastez Rekourañsiz-se a veze gwelet o « bachis à carreaux » atav ganto war o fenn hag a stleje o « culbutants à pattes » hed-a-hed[sic : hed-ha-hed] hent ar « Cʼhornich’ », d’ar Sul, o tont en-dro eus Santez-Anna, mezv-dall, en ur vlejal kanaouennoù ken hudur ma oa ur vezh o cʼhlevout. — (Per ar Gall, Burzhud Konk-Leon, in Al Liamm, niv. 186, Genver-Cʼhwevrer 1978, page 43)
      J’étais de cette génération de Brestois bien élevés et pas une de ces saletés de Recouvrançais que l’on voyait avec leurs « bachis à carreaux » toujours sur la tête et qui traînaient leurs « culbutants à pattes » tout du long du sentier de la Corniche, le dimanche, en revenant de Sainte-Anne, ivres morts, et beuglant des chansons si obscènes que c’était une honte de les entendre.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

NotesModifier

Ce mot est un gentilé. Un gentilé désigne les habitants d’un lieu, les personnes qui en sont originaires ou qui le représentent (par exemple, les membres d’une équipe sportive).