Voir aussi : rumina

LatinModifier

ÉtymologieModifier

De rumis ou ruma (« mamelle ») avec le suffixe adjectival -inus ; voyez aussi rumen (« ventre »).

Adjectif Modifier

Cas Singulier
Nominatif Rumină
Vocatif Rumină
Accusatif Ruminăm
Génitif Ruminae
Datif Ruminae
Ablatif Ruminā

Rumina \Prononciation ?\ (usité seulement au féminin, le genre naturel des arbres en latin)

  1. Épithète du figuier qui était devant la grotte où la louve allaita Romulus et Rémus.

SynonymesModifier

Nom propre Modifier

Cas Singulier
Nominatif Rumină
Vocatif Rumină
Accusatif Ruminăm
Génitif Ruminae
Datif Ruminae
Ablatif Ruminā

Rūmīna \Prononciation ?\ féminin

  1. (Religion) Divinité qui, selon Nonius Marcellus, auteur de la fin du troisième siècle après Jésus-Christ, aurait présidé à l'allaitement des enfants.
    • …hisce manibus lacte fit, non vino, Cuninae propter cunas, Ruminae propter rumam, id est prisco vocabulo mammam, a quo subrumi etiam nunc dicuntur agni, Varron. cité par Nonius. 167, 30 sq
    • Puto inter se propinquiora esse causas rerum atque primordia, propter quas res unum mundum duos deos esse uoluerunt, Iouem atque Ianum, quam continere mundum et mammam dare animalibus; nec tamen propter haec opera duo tam longe inter se ui et dignitate diuersa duo dii esse compulsi sunt; sed unus Iuppiter propter illud Tigillus, propter illud Ruminus appellatus est. Nolo dicere, quod animalibus mammam praebere sugentibus magis Iunonem potuit decere quam Iouem, praesertim cum esset etiam diua Rumina, quae in hoc opus adiutorium illi famulatumue praeberet. — (saint Augustin, De civitate Dei)
      Et cependant on a voulu, pour les commencements et les causes, admettre deux dieux, Janus et Jupiter, en dépit de l’unité du monde, au lieu que pour deux fonctions bien différentes en importance et en dignité on s’est contenté du seul Jupiter, en l’appelant tour à tour Tigillus et Ruminus. Je pourrais ajouter qu’il eût été plus à propos de faire donner la mamelle aux animaux par Junon que par Jupiter, du moment surtout qu’il y avait là une autre déesse, Rumina, toute prête à l’aider dans cet office; mais on me répondrait que Junon elle-même n’est autre que Jupiter. — (trad.)

VariantesModifier

Voir aussiModifier

  • Rumina sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier