Étymologie

modifier
En référence à un saint nommé Saint-Prix, et qui est surtout Priest de Clermont.

Nom propre

modifier
Nom propre
Saint-Prix
\sɛ̃.pʁi\
 
Panneau d'agglomération du hameau de Saint-Prix à Talus-Saint-Prix.

Saint-Prix \sɛ̃.pʁi\ masculin singulier,

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de l’Allier.
  2. (Géographie) Commune française, située dans le département de l’Ardèche.
  3. (Géographie) Commune française, située dans le département de la Saône-et-Loire.
  4. (Géographie) Commune française, située dans le département du Val-d’Oise.
    • L'église de Tor fut, sur la fin du XIe siècle, donnée, par les ducs de Montmorency, à l'abbaye de Saint-Martin de Pontoise, à condition que l'abbé y établirait un monastère de moines; ceux-ci apportèrent sans doute avec eux des reliques de saint Prix ou saint Preject, évêque de Clermont, ce qui occasionna depuis le changement du nom de Tor en celui de Saint-Prix, que porte le village.
      Ces reliques ont joui d'une grande réputation , par les nombreux miracles qu'elles ont opérés; c'est particulièrement le dimanche après le 12 juillet que le peuple de Paris courait en foule à Saint-Prix.
      — (J.-A. Dulaure, Histoire physique, civile et morale des environs de Paris, tome 3, Paris : chez Guillaume & chez Peytieux, 1825, page 59)
  5. (Géographie) Nom de la commune française de Talus-Saint-Prix, située dans le département de la Marne, avant l'année 1900 ; c'est aujourd'hui le nom d'un de ses hameaux.
    • A deux lieues de Sézanne on rencontrait, à Saint-Prix, l'extrémité des marais de Saint-Gond, et au milieu de ces marais la petite rivière dite le Petit-Morin, qui longe le pied de terrains élevés sur lesquels passe la chaussée de Montmirail à Meaux. — (Adolphe Thiers, Histoire du consulat et de l'empire, tome 5 , livre 52 : Brienne et Montmirail (Février 1814), Bruxelles : chez Meline, Cans & compagnie, 1857, p. 393)
    • Après s'être organisé défensivement à la lisière sud des marais de Saint-Gond, ce corps doit tenter de déboucher vers Champaubert. La gauche de la division du Maroc reçoit l'ordre de se porter sur Saint-Prix et Baye, et la brigade Blondlat, bien avant le jour, essaye à nouveau d'enlever Congy, déjà attaqué la veille sans succès. — (Champs de bataille de la Marne, tome 2 : Les Marais de Saint-Gond, Éditions Michelin, 1917, page 10)
    • Le seul exutoire des eaux du marais étant le Petit-Morin au pont de Saint-Prix, il apparaît évident que l'entretien de cette rivière (faucardage et curage) doit être régulier, sinon le drainage serait insuffisant et l'eau stagnerait sur les terres voisines, rendant ainsi toute culture impossible. — (Le Génie civil, vol. 148, Paris : Dunod, 1971, page 208)

Gentilés et adjectifs correspondants

modifier
commune française (Allier)
À compléter…
commune française (Ardèche)
commune française (Saône-et-Loire)
À compléter…

commune française (Val d’Oise)

Prononciation

modifier
  • France (Île-de-France) : écouter « Saint-Prix [sɛ̃.pʁi] »

Voir aussi

modifier

Traductions

modifier

Références

modifier
  • Cette page utilise des renseignements venant du site habitants.fr.