Ouvrir le menu principal
Voir aussi : semeuse

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom propre 1 Modifier

Nom propre
Semeuse
\Prononciation ?\

Semeuse \Prononciation ?\ (Indénombrable)

  1. (Géographie) Ancienne commune du département des Ardennes, qui fusionna avec Villers-devant-Mézières pour former la commune de Villers-Semeuse en 1828.
    • La paroisse de Villers-devant-Mézières, qui englobait le hameau de Semeuse, eut jusqu'en 1703 Saint-Marceau comme secours ([…]). En 1793, Villers et Semeuse furent érigés en deux commune distinctes, lesquelles fusionnèrent en 1828 sous le nom de Villers-Semeuse. — (Répertoire numérique détaillé des registres paroissiaux et d'état civil: (XVIe siècle - 1900 env.) ; sous-séries 2 E, 2 Mi-EC, 5 Mi, E dépôt E, volume 2, sous la direction de Jean-Claude Robert, Conseil Général des Ardennes, 1992, p. 650)

Voir aussiModifier

Nom propre 2Modifier

Singulier Pluriel
Semeuse Semeuses
\Prononciation ?\

Semeuse \Prononciation ?\

  1. (France) (Indénombrable) Sorte d'effigie qui représente la République française et qui est reproduite sur de nombreuses pièces de monnaie ou sur de nombreux timbres français.
    • Parue la première, sur les pièces de 50 centimes en décembre 1897 (et celles de cette date font prime), la Semeuse a subi les premières attaques. Elle n'en est pas moins devenue rapidement populaire, et nous sommes convaincu que son succès ne fera que s'affirmer. — (Théophile Ducrocq, Les nouveaux types monétaires de la France rapprochés, pour l'un d'eux, des monnaies gauloises, Poitiers : chez Blais et Roy, 1900, page 11)
    • Un des symboles les plus connus de la République, fixé par le peintre Delacroix est La Liberté guidant le peuple (1831). […]. A ce symbole conflictuel les sages républicains de la IIIe préférèrent celui, bucolique et apaisé, de la Semeuse. Mais le mythe de la barricade, retranchement ultime face à la répression, d'où peuvent s'élancer sans relâche les combattants de la Révolution, n'a pas fini de nourrir les nostalgies, […]. — (Maurice Agulhon, Les mots de la République, avec le concours de Patrick Cabanel, Georges Mailhos & Rémy Pech, Presses Universitaires du Mirail, 2007, p. 19)
  2. (Par extension) Pièce de monnaie à cette effigie.
    • Une Semeuse de un franc qui était partie décider pour nous. Était retombée. Jean l'avait rattrapée dans sa main droite, l'avait plaquée sur le dos de la gauche. Face. — (Claudie Gallay, Une part de ciel, Actes Sud Littérature, 2013)

TraductionsModifier