Septimanie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin septimanus (« au nombre de sept »). Initialement sept provinces de Gaule : Aquitaine première, Aquitaine seconde, Novempopulanie, Narbonnaise, Viennoise, Alpes-Maritimes.

Nom propre Modifier

Nom propre
Septimanie
\sɛp.ti.ma.ni\

Septimanie \sɛp.ti.ma.ni\ féminin

  1. Partie de la Gaule sous domination des Wisigoths.
    • Tant qu’il n’était pas appelé au loin par la guerre contre les Saxons, les Bretons, ou les Goths de la Septimanie, Chlother employait son temps à se promener d’un domaine à l’autre. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833–1837)
    • Ce fut en 713 que finit ce royaume ; les Maures d’Espagne devinrent alors possesseurs de la Septimanie. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)

TraductionsModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Voir aussiModifier