Voir aussi : Sión, Síón, Siôn, sion, síon, sìon

Étymologie

modifier
Du latin Sion. (1100-50) Syon (colline de Jérusalem).

Nom de famille

modifier
Nom de famille
Sion
\Prononciation ?\

Sion \Prononciation ?\

  1. Nom de famille.

Traductions

modifier

Nom propre 1

modifier

Sion \sjɔ̃\ féminin

  1. Colline de Jérusalem et montagne sacrée, considérée comme l'emplacement historique du palais du roi David et du temple de Salomon.
  2. Symbole de Jérusalem ; symbole du pays des Hébreux, ou du peuple lui-même.
    • Les fille de Sion.
    • Votre pays est un désert ; vos villes sont consumées par le feu ; votre sol, des étrangers le dévorent sous vos yeux ; la dévastation est comme le ravage fait par des étrangers. Et la fille de Sion est restée comme une cabane dans une vigne, comme une hutte dans un champ de concombres, comme une tour de garde. — (La Bible, Isaïe 1, 7-8, traduction Crampon, 1904)
    • Déplorable Sion, qu’as-tu fait de ta gloire ?
      Tout l’univers admirait ta splendeur :
      Tu n’es plus que poussière ; et de cette grandeur
      Il ne nous reste plus que la triste mémoire.
      — (Racine, Esther, I, 2 , 1689)
  3. (Religion) La ville de Jérusalem restaurée, terre promise.
    • Je l’espère, ma fille, dit Isaac ; mais j’espère aussi que l’on rebâtira Sion ; j’espère autant voir de mes propres yeux les murs et les remparts du nouveau temple, que de voir un chrétien, fût-ce le meilleur d’entre tous les chrétiens, acquitter une dette envers un juif, si ce n’est sous la terreur du juge et du geôlier. — (Walter Scott, Ivanhoéch. X, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  4. (Par extension) (Religion) La Jérusalem céleste.
    • Je regardai encore et voici que l'Agneau se tenait sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur le front. — (La Bible, Apocalypse, 14, 1, trad. Crampon, 1904)
    • Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, une Jérusalem nouvelle. — (La Bible, Apocalypse, 21,2, trad. Crampon, 1904)
    • Et, vous-mêmes comme des pierres vivantes, entrez dans la structure de l'édifice, pour former un temple spirituel, (…) Car il est dit dans l'Écriture : « Voici que je pose en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse, et celui qui met en elle sa confiance ne sera pas confondu. » — (La Bible, 1 Pierre 2, 5-6, traduction Crampon, 1904)
  5. (Par extension) Paradis sur terre, Jérusalem.
    • Les Sion terrestres, miroirs de la Sion céleste étaient généralement établies sur des montagnes et attiraient inévitablement les populations qui ne pouvaient posséder de la terre. — (Giulia Bonacci, Exodus !, Éditions L’Harmattan, Paris, 2010, page 88)
  6. Synonyme de Sion-Vaudémont ou de Saxon-Sion, en Meurthe-et-Moselle, La Colline inspirée de Maurice Barrès.
    • Il faut avoir entendu un vieux paysan dire avec un respect et un regret émerveillés : « À Sion, du temps des messieurs Baillard !... » Dans ces villages, Léopold <Baillard> possédait la double force seigneuriale et sacerdotale. — (Barrès, La Colline inspirée, 1913)
  7. Nom poétique ou symbolique du pays d'Israël, en tant que terre d'accueil de tous les juifs.
    • Les Juifs, si longtemps libres à l'égard des paysages, découvrent ou redécouvrent les charmes de l'autochtonie. [...] Obsédés, qu'ils y vivent ou non, par un petit bout de terre, le cœur battant pour Sion, ils choisissent le moment précis où l'avant-garde goy se fait juive pour, eux-mêmes, cesser de l'être. — (Alain Finkielkraut, À la première personne, Gallimard, 2019, page 101)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Nom propre 2

modifier
Nom propre
Sion
\sjɔ̃\

Sion \sjɔ̃\ féminin

  1. (Géographie) District du canton du Valais en Suisse.
  2. (Géographie) Ville et commune du canton du Valais en Suisse.
    • En attendant les renforts, peut-être accélérés par le départ proche de Hwang à Nottingham Forest, voire de Niang (Sion, Ajaccio, Auxerre), il continue son travail de « post-formation » avec les Bakwa, Ekomié (blessé et forfait), Delaurier-Chabet, Mwanga et compagnie. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 13 août 2022, page 29)

Gentilés et adjectifs correspondants

modifier

Traductions

modifier

Nom propre 3

modifier
Nom propre
Sion
\sjɔ̃\

Sion \sjɔ̃\ féminin

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département du Gers.

Gentilés et adjectifs correspondants

modifier

Traductions

modifier

Nom propre 4

modifier
Nom propre
Sion
\Prononciation ?\

Sion \Prononciation ?\ féminin

  1. (Géographie) Hameau des Pays-Bas situé dans la commune de Ryswick.

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Homophones

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • Sion sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier
  • Cette page utilise des renseignements venant du site habitants.fr.

Étymologie

modifier
De l’hébreu ציון, tsiyón.

Nom commun

modifier

Sion indéclinable féminin

  1. Sion, montagne de Jérusalem.

Variantes

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin Sion.

Nom propre

modifier
Cas Singulier
Nominatif Sion
Génitif Sionu
Datif Sionu
Accusatif Sion
Vocatif Sione
Locatif Sionu
Instrumental Sionem

Sion \Prononciation ?\ masculin inanimé

  1. Sion.

Dérivés

modifier

Voir aussi

modifier
  • Sion sur l’encyclopédie Wikipédia (en tchèque)