Wiktionnaire:Actualités/072-mars-2021

Autres langues :
  • français

Actualités du Wiktionnaire

Numéro 72 — mars 2021
Logo Wiktionnaire-Actualités.svg

Wiktionnaire:Actualités est un journal mensuel sur le Wiktionnaire, les dictionnaires et les mots. Il est publié en ligne depuis avril 2015. Son écriture est ouverte à toutes les bonnes volontés. Vous pouvez vous inscrire pour recevoir un avis lors de la publication des prochains numéros, consulter les anciens numéros et participer au brouillon de la prochaine édition. Vous pouvez lire aussi les Regards sur l’actualité de la Wikimedia. Pour les commentaires, critiques ou suggestions, voir la page de discussion.

Vitrail.

Vitrail de Henri Bergé situé au musée de Beaux Art de Nancy, mis en ligne par Clément293 dans le cadre du projet de contribution organisé autour de la Villa Majorelle (cliquez pour voir la photographie en entier).

Brèves d’ici

  • Le 23 mars 2004 naissait le Wiktionnaire en langue française, qui fête donc ce mois-ci son 17e anniversaire !
  • Le site Lingua Libre est inaccessible depuis le 10 mars 2021 suite à l’incendie de l’un des centres de données qui l’hébergeaient. Une remise en ligne est pour le moment envisagée au mieux le 9 avril. Les enregistrements et données associées ont échappé à la destruction, mais une partie du site (pages d’aide, modèles, listes,…) devra être reconstruite.
  • À propos des enregistrements audio, un contributeur s’interroge sur Wikimedia Commons de l’existence ou non d’un droit d’auteur sur des enregistrements de prononciation de mot. La question est de savoir s’il s’agit d’un travail créatif ou non.


À voir ou écouter

Quelques émissions audio ou vidéo sur la lexicographie, la linguistique et la langue française sorties ou découvertes ce mois-ci.

  • Une vidéo sur la chaîne secondaire de Scilabus présente quelques arguments sur son choix de communiquer en français plutôt qu’en anglais. La plupart sont aussi ceux qui motivent le choix de conserver les Actualités du Wiktionnaire en français !
  • Une chaîne dont les Actualités ne se sont pas encore fait l’écho, celle de Frédéric Souterelle. Il propose des vidéos sur l'histoire, dont une récente sur l’expression prendre son pied.

Brèves d’ailleurs


La langue universelle

Une langue intelligible de tous·tes est un vieux rêve. Certain·es ont théorisé sur cette langue, d’autres ont fait des propositions de langues. René Descartes y a travaillé dès 1629. Mais la période la plus féconde s’étend de 1850 à 1920. Parmi les plus connues, on citera le volapük, l’espéranto et l’ido.

L’un des derniers travaux en date pour choisir une langue internationale est le rapport Grin (2005), du nom de son auteur, François Grin. Il étudie le choix d’une politique linguistique pour l’Union européenne. Il y analyse trois possibilités : une langue nationale, plusieurs langues nationales et l’espéranto.

Concernant le choix d’une langue nationale, Grin expose que le problème majeur est l’hégémonie linguistique. Grin estime que les pays ayant la langue choisie comme langue nationale bénéficient de nombreux avantages par rapport aux autres pays. Déjà au début du 20e siècle, le constat était identique.

La deuxième option est un trilinguisme « français-allemand-anglais ». Le plurilinguisme implique de nombreuses contraintes pour éviter de basculer vers une langue unique, sans réel bénéfice.

La dernière solution du rapport est l’espéranto. Bien qu’on puisse protester en montrant qu’entre choisir l’espéranto ou l’anglais, on choisit quand même une langue unique, il faut prendre en compte plusieurs choses. L’usage de l’espéranto, qui n’est la langue de personne, évite une hégémonie linguistique. De plus, l’espéranto est plus facile à apprendre et est propédeutique.

Grin conclut son rapport en affirmant que la meilleure stratégie est le choix de l’espéranto. Il n’a toutefois pas envisagé d’autres possibilités, comme d’autres l’ont fait. Mais ça sera pour une prochaine chronique !
— une chronique par Lepticed7
toit.

Vitrail photographié par Léna dans le cadre du Wiki Week-end Villa Majorelle.

Statistiques

Du 20 février au 20 mars 2021

Circle-icons-arrow-up.svg + 9 410 entrées et 109 langues modifiées pour atteindre 4 293 191 entrées et 1 207 langues avec au moins cinq entrées.

Circle-icons-typography.svg + 2 508 entrées en français pour atteindre 391 857 lemmes et 598 434 définitions.

Circle-icons-bar-chart.svg Les trois langues qui ont le plus avancé, outre le français, sont le same du Nord (+ 3 454 entrées), le basque (+ 831 entrées) et le breton (+ 350 entrées).

Circle-icons-typography-ar.svg Huit nouvelles langues (le lorrain (+168), l’albanien (+52), le tem (+20), l’elfdalien (+7), les langues biharies (+6), le quechua classique (+3), le pandunia (+1), le maranunggu (+1) ), soit un total de 4 878 langues.

Circle-icons-quote.svg + 3 468 citations ou exemples en français pour atteindre 470 325.

Circle-icons-camera.svg + 652 médias d’illustrations (images et vidéos) dans les articles du Wiktionnaire, pour atteindre 53 101.

Circle-icons-speaker.svg + 4 705 pages contenant au moins une prononciation (dont 2 690 pour le français) pour atteindre 242 648 pages contenant au moins une prononciation audio pour 130 langues (dont 114 349 pour le français). Les nouvelles langues pour lesquelles il y a au moins un enregistrement sont : alémanique, cakchiquel, créole jamaïcain, dumbéa, gujarati, kabyle, macédonien, môn.

Icons8 flat mind map.svg Aucun nouveau thésaurus soit un total de 1 072 thésaurus dans 66 langues dont 783 thésaurus en langue française !

Circle-icons-trends.svg Wikiscan et Wikistats donnent chaque mois accès à beaucoup de mesures, dont la liste des pages les plus consultées et des pages modifiées par le plus de personnes.

Circle-icons-calendar.svg + 7 mots créés sur les 31 proposés dans les Mots du jour.

Structure du site icône.svg + 1 domaine sémantique, le lexique du parkour et un nouveau glossaire sur le test logiciel

Tanygnathus megalorynchos - Barraband.jpg La rubrique Wiktionnaire:Questions sur les mots (WT:QM) a enregistré 30 questions en mars contre 23 questions en février et 29 en janvier.


vitrail.

Luffas et Nymphéas, vitrail de Jacques Grüber (1908), mis en ligne par Clément293 dans le cadre du Wiki Week-end Villa Majorelle.

Dictionnaire du mois

Collectif, Dictionnaire des francophones, en ligne, 2021-

Depuis quelques années, le dictionnaire présenté pour le numéro des Actualités paraissant le premier avril est un ouvrage qui n’est pas vraiment publié dans le sens classique, Wiktionnaire, dictionnaire de l’Académie française, Wikipédia et aujourd’hui le Dictionnaire des francophones, un dictionnaire en ligne dont le lancement public a eu lieu le 16 mars.

Le Dictionnaire des francophones est un projet institutionnel engagé par le président de la République française en mars 2018 afin d’impulser une nouvelle dynamique francophone. La Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF), une partie du Ministère de la Culture en a confié le développement à l’Institut international pour la Francophonie, une composante de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Le directeur d’alors a alors recruté pour piloter ce projet un Wiktionnariste qu’il avait rencontré à la première Wikiconvention francophone, Noé, celui-là même qui rédige cette chronique !

Bien que j’ai immédiatement rédigé sur ma page utilisateur une déclaration de conflit d’intérêts, il est évident que ma contribution au Wiktionnaire en a été modifiée. Je pense que ce fut pour davantage d’implication, de contribution comme de présentation du projet (notamment le cours sur le Wiktionnaire à des étudiants en master de lexicographie), et j’ai tenu les Actualités avec assiduité, sans en changer la ligne éditoriale.

Ces précautions amenées, le Dictionnaire des francophones, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une base de données lexicographiques liées au format RDF consultable par un site internet ou une application mobile présentant les données sous la forme d’un dictionnaire monolingue. Cette base contient actuellement sept ressources différentes, dont les entrées de français du Wiktionnaire francophone, dont le moissonnage a été épuisant. C’est en tout cas une très belle valorisation du projet, qui va bénéficier d’un nouveau lectorat et de fonctionnalités que la Wikimedia Foundation ne développera pas de si tôt.

Les autres ressources sont l’Inventaire des particularités lexicales du français en Afrique noire, le Dictionnaire des synonymes, des mots et expression des français parlés dans le monde, Le Grand Dictionnaire terminologique (GDT), l’ouvrage Belgicismes - Inventaire des particularités lexicales du français en Belgique, le Dictionnaire des régionalismes de France et la Base de données lexicographiques panfrancophone. FranceTerme est en cours d’intégration.

Ces ressources ont été alignées dans un modèle de données que j’ai construit à partir de l’ontologie de référence Ontolex, qui est également celle sur laquelle s’appuie Wikidata Lexeme, avec un vocabulaire contrôlé provenant en grande partie de la nomenclature du Wiktionnaire. La liste des domaines est basée sur ceux du Wiktionnaire confrontés et enrichis grâce aux listes de l’OQLF (pour le GDT) et de FranceTerme. Cela a été réinjecté dans le Wiktionnaire grâce à l’aide précieuse de Lepticed7 et Sebleouf autour du projet sur les informations lexicographiques.

Les similarités et les différences avec le Wiktionnaire ont été présentées dans un article dédié à ce sujet sur le blogue du DDF. Une présentation en anglais du projet a également été publiée et d’autres articles universitaires sont à venir, qui seront mentionnés ici dès que publiés.

C’est également dans le cadre de ce projet qu’a pu être imaginé et réalisé le recrutement de Sebleouf en 2020 comme premier Wiktionnariste en résidence et que WikiLucas00 deviendra en mai le premier Lingualibriste en résidence afin de préparer l’intégration des fichiers sonores enregistrés avec l’outil Lingua Libre.

Le Dictionnaire des francophones va encore se développer ces prochaines années pour intégrer de nouvelles données ainsi que de nouvelles fonctionnalités pour profiter de la structuration sous la forme d’une base de données structurée au format RDF, notamment en permettant de mieux explorer ce que le Wiktionnaire appelle des catégories, facilitant le croisement des critères de tri pour avoir par exemple le vocabulaire d’un domaine désuet ou tous les mots de botanique avec l’indication du Sénégal. Les cartes vont également se développer, ce qui mènera également à améliorer les indications géographiques du Wiktionnaire, et l’audio sera ajouté grâce à la connexion à Lingua Libre.

Il est dès maintenant possible d’explorer le contenu en ligne, et même de requêter les données du Wiktionnaire, ce qui pourra permettre son amélioration à l’avenir. Une bonne nouvelle pour la lexicographie comme pour le Wiktionnaire !
— une chronique par Noé


Les collaborations de la semaine de mars

Ces propositions, affichées sur la page d’accueil, ont été proposées par Noé et Lepticed7. Merci de leurs contributions aux personnes qui ont créé les mots ! applau

Semaine 09 (1e au 7 mars 2021)

Que faire lorsque nous manquent les mots pour réaliser un croquis préparatoire pour un dessin au trait sans lever le crayon basé sur un modèle vivant plutôt que d’après photo ?

Semaine 10 (8 au 14 mars 2021)

Il existe toute une panoplie de fourchettes : à dessert, à fondue, à pomme de terre, à gâteau, à escargots, à chocolat.

Semaine 11 (15 au 21 mars 2021)

Connaissez-vous les différents types de lagunages ? Ils sont anaérobie, facultatif, de maturation, à macrophytes ou encore aéré.

Semaine 12 (22 au 28 mars 2021)

Une petite faim ? Quelques régimes alimentaires étonnants : amylophagie, émétophagie, foliophagie, lithophagie, trichophagie.

Semaine 13 (29 mars au 4 avril 2021)

Semaines suivantes

En avril, de nouvelles propositions notamment sur la ruralité et le harcèlement.