Wiktionnaire:Actualités/109-avril-2024

Actualités du Wiktionnaire

Numéro 109 — avril 2024

Wiktionnaire:Actualités est un journal mensuel sur le Wiktionnaire, les dictionnaires et les mots. Il est publié en ligne depuis avril 2015. Son écriture est ouverte à toutes les bonnes volontés. Vous pouvez recevoir un avis lors de la publication des prochains numéros, consulter les anciens numéros et participer au brouillon de la prochaine édition. Vous pouvez lire aussi les Regards sur l’actualité de la Wikimedia. Pour les commentaires, critiques ou suggestions, voir la page de discussion.

Pois.

Un pois antaque aussi appelé pois boucoussou, pois d’angole ou dolique d’Égypte, Lablab purpureus (cliquez sur l’illustration pour la voir en entier).

Brèves d’ici

  • Harmonide développe l’usage des Index de mots manquants en langues étrangères, dont Noé a créé la catégorie mère. Deux nouveaux index ont vu le jour : l’espagnol et l’italien. L’allemand et l’anglais ont été significativement alimentés.
  • Invitation à présenter le Wiktionnaire lors d’une rencontre universitaire autour de Giorgio Vasari organisée par Annick Farina (Université de Florence) et Daniel Henkel (Université Paris 8). Au sein d’une journée dédiée à l’utilisation des projets wikis, la présentation et l’initiation au Wiktionnaire a été réalisée par Harmonide suite à un passage de relais par Noé qui était malade ce jour-là. Première expérience satisfaisante pour la présentatrice, l’organisation et la dizaine de personnes formées. Un contact qui pourra évoluer en d’autres formations à Florence à l’avenir.

Les mots de la guerre

Comme vous le savez, l’invasion de l’Ukraine menée par la Russie de Vladimir Poutine — aussi appelée opération militaire spéciale par ce dernier Clin d’œil — se poursuit depuis maintenant plus de deux ans.

En dehors du Wiktionnaire, de nombreux articles ont été publiés depuis février 2022 pour évoquer les nouveaux mots nés du conflit, comme celui-ci ou cet article de Denis Eckert. Ils montrent comment la langue est profondément influencée, au-delà même de l’Ukraine, par un conflit de grande ampleur. En effet, à l’image de la Première Guerre mondiale qui a donné naissance à l’argot des tranchées, ou de la Seconde Guerre mondiale et sa Lingua Tertii Imperii, cette guerre a vu le développement d’un vocabulaire bien spécifique, utilisé jusqu’au sommet du commandement militaire et politique des deux côtés.

Dans le Wiktionnaire, cette actualité, bien que tragique, a été l’occasion d’accueillir de nombreuses nouvelles entrées, permettant ainsi de faire connaître des mots, pour certains d’origine ukrainienne ou russe, pas forcément tous du domaine militaire. On retrouve ainsi le qualificatif péjoratif vatnik (entrée créée en janvier 2024), et son double sens vestimentaire, ainsi que le concept de rachisme, idéologie mélangeant nationalisme russe et fascisme, ou d’orc, utilisé par l’armée ukrainienne pour désigner l’ennemi venu de l’Est. La propagande russe n’est pas en reste, très inventive en ce qui est des adjectifs dirigeant directement l’accusation vers le camp adverse : ukronazi, otano-kiévien ou régime de Kiev en sont de parfaits exemples. Des mots précisant les réalités ukrainiennes, comme la raspoutitsa, grande ou petite, sont également venus s’ajouter à notre dictionnaire.
Le domaine de l’armement a aussi vu son lexique s’étoffer. Outre les drones suicides ou kamikazes et le lance-roquettes multiple, la plus qu’euphémique « frappe chirurgicale » gagne aussi son entrée.

Enfin, des néologismes comme vuhledariser ou macroner sont apparus dans le discours public et ont été inclus.

Rappelons-le, les contributions de chacun sont bienvenues, dans toutes les langues, pour éclairer encore un peu plus un coin d’Europe encore trop peu traité. De nombreux mots restent en effet à documenter.
— une chronique par DarkVador79-UA

Brèves d’ailleurs

  • Sarah R. Champagne propose un article pour le journal québécois Le Devoir au sujet d’une énième polémique sur l’accent québécois.
  • Ann-Marie Alcántara raconte en anglais pour le Wall Street Journal (repris sans paywall par Yahoo Actualités) l’absence des majuscules dans les écrits numériques des jeunes, qui perçoivent cette règle typographique comme une marque de formalisme qui signe le passage à l’âge adulte.
  • Le Breton en voie de disparition ? C’est la question posée par un article du journal Le Maine libre du 28 avril 2024. il n’y aurait plus que 200 000 locuteurs dont 79 % ont plus de 60 ans. Les écoles Diwan ne formeraient que 100 locuteurs par an. Le chercheur en sociolinguistique Erwan Le Pipec constate que « plus on l’affiche [le breton], moins on l’entend ». Par ailleurs, l’association « Koun Breizh » (Souvenir breton) demande l’inscription des toponymes bretons sur la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco. Ces toponymes seraient menacés par le logiciel Base adresse locale de La Poste française et les nouvelles règles d’adressage imposées par la loi 3DS française.
  • La bibliographie en ligne Lexicales est une base d’études portant sur des unités du lexique et de la grammaire du français. Elle comporte plus de 6 500 références bibliographiques libres d’accès. Elle vient de publier une mise à jour majeure.

À voir ou écouter

Quelques émissions audio ou vidéo sur la lexicographie, la linguistique et la langue française sorties ou découvertes ce mois-ci.

  • Le CNRS s’engage dans la réalisation d’une série de vidéos de présentation de langues par des linguistes avec le bachkir par Ekaterina Aplanova et le créole capverdien par Nicolas Quint.
  • Geoff Lindsey apporte des précisions en anglais sur ce qu’est la received pronunciation, une façon de parler l’anglais et de noter sa prononciation en phonétique qui est loin d’être prototypique.
  • L’animatrice de la chaîne Kirce, dédiée à la franchise de jeux vidéos Les Sims, explique en anglais la langue des Sims, le simlish, avec sa prononciation, son écriture, sa grammaire et ce qui a amené à la création d’un dictionnaire !
Pois.

Des pois rouges, Abrus precatorius, photographiés en Inde par Yuvraj Shingate.

Statistiques

Du 20 mars au 20 avril 2024

+ 264 341 entrées et 203 langues dont le nombre d’entrées a été modifié, pour atteindre 5 685 683 entrées et 1 420 langues avec au moins cinq entrées.

+ 2 879 entrées en français pour atteindre 427 669 lemmes et 673 901 définitions.

Les cinq langues qui ont le plus avancé, outre le français, sont l’italien (+ 249 936 entrées), le same du Nord (+ 4 560 entrées), l’ukrainien (+ 882 entrées), l’occitan (+ 720 entrées), et le gallo-italique de Sicile (+ 619 entrées).

Deux nouvelles langues ajoutées ce mois-ci : le sinyar (+1), et le volapük classique (+1).

+ 3 478 citations ou exemples en français pour atteindre 637 705 pour les entrées en français, et 294 080 pour les entrées d’autres langues (+3 153)

+ 1 411 médias d’illustrations (images et vidéos) dans les pages principales du Wiktionnaire, pour atteindre 87 491.

Du 31 mars au 30 avril 2024

+ 1 305 sections de langue contenant au moins une prononciation audio (dont 143 pour le français) pour atteindre 606 946 sections de langue contenant au moins une prononciation audio pour 176 langues (dont 199 065 pour le français).

+ 10 nouveaux thésaurus ce mois-ci, le total est de 1 213 thésaurus dans 76 langues dont 882 thésaurus en langue française. Les nouveaux thésaurus sont pour le lapin en français, le rugby en français et le rugby en anglais par Sayoxime (le premier avec des compléments par Harmonide, le second par Guy6631 et Dhegiha) ; le lapin en espéranto‎, le joint en français et le béton en espéranto‎ par Lepticed7; la châtaigne par Lyokoï ; le drag par Sinkra ; le nœud et le béton par Hildepont.

+ 60 bonnes entrées, pour atteindre 200 bonnes entrées (dont 165 en français) et 4 très bonnes entrées. Au total, 13 langues proposent des bonnes entrées, dont 8 nouvelles : allemand, espagnol, inuktitut, italien, portugais, same du Nord, tchèque et yupik central. Harmonide et Otourly ont participé à proposer ces évaluations.

Wikiscan et Wikistats donnent chaque mois accès à beaucoup de mesures, dont la liste des pages les plus consultées et des pages modifiées par le plus de personnes.

+ 31 mots créés sur les 33 proposés dans les Mots du jour ! Merci à Bercours, Bpierreb, DarkVador79-UA, Harmonide, LeCharybde, Lmaltier, MukiNuki, Pamputt et Sayoxime !

La collaboration du mois d’avril

La proposition de Noé a rencontré un franc succès puisque seize personnes ont participé à créer plus de mille trois cents entrées dans 166 langues, avec un classement évoluant de jour en jour, motivant de nouvelles personnes à s’impliquer au fil de l’eau !

Avril

Début avril, le Wiktionnaire décrivait 1 861 poissons en français (2 215 avec les sous-catégories), mais bien moins dans les autres langues ! Au début du mois, 276 langues avaient des listes de poissons. À l’issue du mois, 365 listes existent, soit 89 de plus ! Pour le français, il a 1 907 entrées à la fin du mois (2 261 avec les sous-catégories) !

Au total, en un mois, cela a représenté 1 387 poissons, incluant des créations d'entrées et la catégorisation d’entrées existantes. Seize personnes ont participé !

Les langues qui ont le plus augmenté en un mois : espagnol (+167), néerlandais (+163), italien (+136) espéranto (+101), lorrain (+86).

Voir tout le classement

Félicitations aux personnes qui ont participé !

Mois suivant

En mai, découvrons les noms des épices !
Pois.

Des pois à vache, Vigna unguiculata, photographiés en Indonésie par David E. Mead.

Dictionnaire du mois

Camille Aumont Carnel, Les mots du Q. Manifeste joyeux des sexualités, éditions Le Robert, coll. « Dire c’est agir », 5 octobre 2023, 400 p.

Depuis octobre 2018, Camille Aumont Carnel tient un compte sur les réseaux sociaux numériques appelé @jemenbatsleclito, dans lequel elle parle sans complexe du fonctionnement du corps et de sexualité. Contactée par les éditions Le Robert, elle a donné corps à un étonnant ouvrage de lexicographie culturelle et populaire. Camille Aumont Carnel est accompagnée par la sociolinguiste Noémie Marignier, la graphiste Amélie Petiet et la dessinatrice Liza Ringot, et ensemble elles proposent des mots vivants et des mots à advenir, entourés de commentaires, d’analyses et de dessins humoristiques. Alors bien sûr, cette présentation ne pourra pas rester prude.

Les entrées sont organisées en grandes rubriques, considérant les termes positifs et négatifs. Parlant règles (écoulements sanguins mensuels) qu’elle appelle les « irrégulières », masturbation, excitation, orgasmes, gestes incontrôlables, violences sexuelles, douleurs et blocages, éjaculation, brutalité, pornographie, luttes politiques et intersectionnalité, pratiques empouvoirantes et termes anciens à oublier. Pas d’ordre alphabétique, mais une forme de récit allant de terme en terme.

Se présentant comme un pamphlet, c’est autant un document éducatif que réflexif avec divers rubriques et encarts : « J’suis VNR » (de vénère, verlan de énervé), « Ceci est une intervention », « La liberté à l’horizontale », « La (sex)life de Camille », « Ce que disent les dictionnaires », « Ce que dit la loi ». Aumont Carnel traite de la langue, ne déroule pas de théories féministes mais s’attache à clarifier les nouveaux usages, les espaces de friction et les sous-entendus qui ne sont plus acceptables aujourd’hui. Elle débute par une définition et ajoute des mises en situation, de l’humour, des illustrations, des statistiques et des informations légales. Au-delà de la transmission de l’information, elle propose de l’aide, des conseils sympathiques et des mots rassurants.

Elle propose également une densification linguistique, des nouveaux mots et des expressions familières pour des réalités communes mais parfois taboues. La mise en page et la direction artistique sont colorées et vives, avec des grands aplats oranges et noirs.

Cet ouvrage pourrait faire penser à d’anciennes chroniques des Actualités, notamment deux dictionnaires sur le corps en mai 2017 et un Dictionnaire des mots du sexe présenté en juillet 2020.

C’est le premier ouvrage d’une nouvelle collection qui n’en compte aucun autre à ce jour. Une exploration volontariste pour Le Robert, qui explore un nouveau format passionnant. Dans une interview par la libraire de l’Affranchie, Camille Aumont Carnel raconte que ça ne s’est pas fait sans frictions éditoriales.
— une chronique par Noé


Les thésaurus de la semaine d’avril

Ces nouvelles suggestions hebdomadaires, affichées sur la page d’accueil, ont été proposées par Lepticed7 et Sayoxime. Merci de leurs contributions aux personnes qui ont participé à ces thésaurus !

Semaine 14 (1er au 7 avril 2024)

Semaine 15 (8 au 14 avril 2024)

Semaine 16 (15 au 21 avril 2024)

Semaine 17 (22 au 28 avril 2024)

Semaine 18 (29 avril au 5 mai 2024)

Semaines suivantes

En mai, les sujets des thésaurus à créer seront : scrapbooking, orgue, tortue, lait !

Les collaborations de la semaine d’avril

Ces suggestions, affichées sur la page d’accueil, ont été proposées par Noé et Cantons-de-l'Est. Merci de leurs contributions aux personnes qui ont créé des entrées : Bercours, Bpierreb, DarkVador79-UA, Harmonide, Hildepont, Mavienvert et Sayoxime !

Semaine 14 (1er au 7 avril 2024)

Cité-centre, le quartier au centre de la ville de Genève. Oui, les noms de quartier aussi ont leur place dans le Wiktionnaire !

Où vivrons-nous demain ? Où seront nos habitats ? Il y a du choix : cité-cathédrale, cité lacustre, cité idéale, cité linéaire, cité ouvrière, cité perdue.

Semaine 15 (8 au 14 avril 2024)

Le lactucarium qui coule de certaines variétés est également appelé opium de laitue.

Existe-t-il des spécialistes en laitues ici ? L’es-tu ? Au moins assez pour ne pas nous raconter des salades en documentant ses différentes variétés ? Laitue à feuilles de chêne , laitue des Alpes , laitue des murailles ou laitue des murs , laitue scariole , laitue vireuse .

Semaine 16 (15 au 21 avril 2024)

Les rivets et les plaques forment des liaisons complètes, indémontables, indirectes et rigides.

Vous connaissez les liaisons amoureuses. Qu’en est-il des types des liaisons mécaniques : liaison directe, liaison indirecte, liaison partielle, liaison complète (ou liaison totale), liaison élastique, liaison rigide, liaison démontable, liaison indémontable ?

La liste des types de liaison n’est pas infinie, mais impressionnante : voyez Wikipédia.

Semaine 17 (22 au 28 avril 2024)

La Petite France, au cœur de la ville de Strasbourg, Capitale mondiale du livre 2024.

La littérature orale a pris bien des formes depuis quelques décennies : livre sonore, théâtre radiophonique, dramatique radio, feuilleton radiophonique, fiction audio, poésie sonore.

Semaine 18 (29 avril au 5 mai 2024)

Dessin représentant la figure de contredanse appelée la queue du chat.

Lundi 29 avril, c’est la journée internationale de la danse, alors intéressons-nous à ce vaste sujet, où beaucoup de noms de danse manquent encore : danse carrée, danse contemporaine, danse noble, rock acrobatique, tango de salon, valse écossaise.

Semaines suivantes

En mai, des mots de toutes les formes, des métiers liés à la mécanique, du fil et du nettoyage symbiotique !
Pois.

Des pois du désert, Swainsona formosa, photographiés en Australie par Sheba Also.

Jeux

Pour fêter les neuf ans de publication des Actualités, voici une petite grille de mots à trouver. Cette grille sur le thème des poissons vous permettra de connaitre le meilleur des projets wikis !

 
  1. Ami de l’anémone.
  2. Cyprinidé qui ferait mieux de boire un coup.
  3. Poisson aux couleurs du Japon.
  4. Poisson osseux réputé pour son caviar.
  5. Poisson, dont le nom rappelle celui un rapace, qui devient capitaine du Karaboudjan lorsqu’il est fumé.
  6. Poisson au ventre rayé, prisé de la cuisine japonaise.
  7. Trachurus « plus cabochard que pétochard ».
  8. Petit poisson dont le nom est celui d’un atome.
  9. Salmonidé, dont l’étymologie est prisée des Wiktionnaristes.
  10. Poisson tout en longueur, de la famille des Belonidae.
  11. Poisson plat qui semble battre des ailes.
  12. Petit poisson osseux d’eau douce pourvu de barbillon, parfois surnommé « baromètre ».


Courrier du lectorat


Anciens numéros