Différences entre versions de « à deux doigts »

84 octets supprimés ,  il y a 4 ans
Remplace \{\{source\|\{\{w\|H\. G\. Wells\}\}, ''\{\{w\|La Guerre dans les airs\}\}'', 1908 - Traduit par Henry-D\. Davray et B\. Kozakiewicz, page ([^,]+), Mercure de France, 1921\}\} par {{source|{{Citation/H. G. Wells/La Guerre dans les airs/1921|\1...
(Remplace \{\{source\|\{\{w\|H\. G\. Wells\}\}, ''\{\{w\|La Guerre dans les airs\}\}'', 1908 - Traduit par Henry-D\. Davray et B\. Kozakiewicz, page ([^,]+), Mercure de France, 1921\}\} par {{source|{{Citation/H. G. Wells/La Guerre dans les airs/1921|\1...)
'''à deux doigts''' {{pron|a dø dwa|fr}}
# {{figuré|fr}} À [[fort]] [[peu]] de [[distance]].
#* ''Défoncé par le choc, le ''Vaterland'' se vit '''à deux doigts de''' sa perte ; il dégringola impétueusement, emportant avec lui, accroché dans son hélice brisée, l’aéroplane ennemi dont les pilotes tentaient l’abordage.'' {{source|{{w|Citation/H. G. Wells}}, ''{{w|/La Guerre dans les airs/1921|253}}'', 1908 - Traduit par Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, page 253, Mercure de France, 1921}}
#* ''[…]  : le pot à eau lancé à toute volée par la femme vint se briser contre la caisse de l’horloge après avoir passé '''à deux doigts de''' la tête du Carcan.'' {{source|{{w|Louis Pergaud}}, ''[[s:Joséphine est enceinte (suite et fin)|Joséphine est enceinte]]'', dans ''{{w|Les Rustiques, nouvelles villageoises}}'', 1921}}
# {{par ext}} [[presque|Presque]] à son [[objectif]].
2 696 016

modifications