Différences entre versions de « posséder »

#* ''La passion '''possède''' cet homme. Il '''est possédé''' d’un fol orgueil, d’une ambition démesurée. Quelle rage, quelle fureur vous '''possède''' ?''
# ''(Sens faible)'' Posséder quelqu'un : l'avoir chez soi et jouir de sa compagnie.
#* ''On nous a annoncé que l'Empereur venait de passer avec l'Amiral presque à la porte de ''Plantation-House'', et un des convives nous dit alors avoir eu la bonne fortune de le '''posséder''' ce matin même chez lui pendant trois quarts d'heure.'' {{source|{{w|Emmanuel de Las Cases}}, ''Mémorial de SaintSainte-Hélène'', Deuxième année, « Lundi 1er janvier 1816 au mercredi 3 » ; Edito Service S.A., Genève, s.d., vol. II, p. 311.}}
# {{religion|fr}} [[s’emparer|S’emparer]] du [[corps]] et de l’[[âme]] d'une personne, en parlant du [[démon]].
#* ''Vous ne savez donc pas qu’elle '''est possédée''' du génie Maimoun, fils de Dimdim, qui est devenu amoureux d’elle ?'' {{source|''XLVII{{e}} nuit'', in ''{{w|Les Mille et Une Nuits}}'', traduction {{nom w pc|Antoine|Galland}}, 1704}}