Différences entre versions de « hébreu »

351 octets ajoutés ,  il y a 3 ans
Ajout d'une citation
(Ajout d'une citation)
#* ''Tandis qu'un banquier néoplatonicien régnait sur Florence, le jeune comte de Concordia, Pic de la Mirandole (1463-1494), s'initiait à l’'''hébreu''', à l'araméen et se faisait traduire par l'énigmatique Flavius Mithridate, juif sicilien […].'' {{source|Chaim Wirszubski, ''{{w|Pic de la Mirandole}} et la cabale'', traduction de Jean-Marc Mandosio, Paris & Tel-Aviv, Éditions de l’Éclat, 2007}}
# {{familier|fr}} Ce qu’on se reconnaît incapable de comprendre.
#* ''Évidemment Fantômas, le criminel, les aventures, la police et le reportage, cela devait être pour eux de l’imaginaire, du roman, de l’'''hébreu''' !'' {{source|{{nom w pc|Pierre|Souvestre}} et {{nom w pc| Marcel|Allain}}, ''{{w|Fantômas|Fantômas, L’Agent secret}}'', 1911, {{w|Éditions Robert Laffont}}, Bouquins, tome 1, page 958}}
#* ''Tout cela, c’est de l’'''hébreu''' pour moi.''