Différences entre les versions de « goulu »

26 octets supprimés ,  il y a 4 ans
m
Modèle w
(Traductions : +polonais : żarłoczny (assisté))
m (Modèle w)
# {{par ext}} [[gourmand|Gourmand]] à l’[[excès]].
#* ''Sous la moustache blonde du grand gaillard, ses lèvres '''goulues''' cherchaient la bouche voluptueuse, cependant que l’autre, sans s’attarder à des bagatelles inutiles et connaissant la valeur du temps, troussait vigoureusement les jupes.'' {{source|{{w|Louis Pergaud}}, ''[[s:La Vengeance du père Jourgeot|La Vengeance du père Jourgeot]]'', dans ''{{w|Les Rustiques, nouvelles villageoises}}'', 1921}}
#* ''Donnez-moi cette main qu’il ne baisera plus, Je veux la dévorer de mes baisers '''goulus'''.'' {{source|[[{{w:Paul Scarron|Paul Scarron]]}}, ''D. Japhet d’Arm. III, 4.''}}
#* ''C'est que chacun n'a pas cette amitié '''goulue''' Qui n'en veut que pour soi.'' {{source|[[w:Jean-Baptiste Poquelin|Molière]], ''Éc. des femmes, II, 3.''}}
 
'''goulu''' {{pron|gu.ly|fr}} {{m}}
# Personne [[vorace]].
#*''Il n'avait qu’un œil, le '''goulu''', Et duquel il ne voyait goutte.'' {{source|[[{{w:Paul Scarron|Paul Scarron]]}}, ''Virg. III.'' — cité par Littré}}
#* ''Et puis, il y avait Carmen. Cette blonde fille confortable était une '''goulue''' d'amour qui, en dépit de son nom fleurant les Espagnes, — ollé! ollé! — sortait d'une cagna vermoulue de l'antique et respectable cité Jeanne d'Arc.'' {{source|{{Citation/Victor Méric/Les Compagnons de l’Escopette/1930|88}}}}
#* ''Ça intimide, une '''goulue''', ça panique les sens.'' {{source|[[w:San-Antonio (série)|San-Antonio]], ''{{w|Béru-Béru}}'', Éditions Fleuve noir, 1970, chap. 3}}
116 507

modifications