Différences entre les versions de « tréteau »

21 octets supprimés ,  il y a 4 ans
m
Modèle w
m (Modèle w)
#* ''Les magasins d'ailleurs sont vides, nous y mangeons sur des '''tréteaux''', interrompus par le bombardement de Burnhaupt-le-Haut, dont le clocher vacille et s’effondre.'' {{source|{{w|Jean Giraudoux}}, ''Retour d'Alsace - Août 1914'', 1916}}
# {{au pluriel}} [[théâtre|Théâtre]] de [[saltimbanque]], théâtre où l’on [[représente]] des [[pièce]]s [[bouffon]]nes et [[populaire]]s.
#* ''Le drame bouffon, la farce, appartiennent plus en propre au moyen-âge, mais encore ici il y a un certain rapport de filiation entre les acteurs des '''tréteaux''' du moyen-âge et les derniers histrions de l'antiquité.'' {{source|[[{{w:Jean-Jacques Ampère|Jean-Jacques Ampère]]}}, ''[[s:La Littérature française au moyen-âge|La Littérature française au moyen-âge]]'', Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19}}
#* ''De loin en loin, une troupe de ''zarzuela'' ou de danseuses espagnoles venait monter sur les '''tréteaux''' dans quelque ''fondouk'' inoccupé.'' {{source|{{w|Frédéric {{smcp|Weisgerber}}}}, ''Au seuil du Maroc Moderne'', Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 19}}
#* ''Plus de deux siècles plus tard, Constant Coquelin, ému par la déchéance de quelque ancienne gloire des '''tréteaux''', crée une maison de retraite pour comédiens.'' {{source|{{w|Christophe Barbier}}, ''Dictionnaire amoureux du théâtre'', Plon, 2015}}
116 507

modifications