Différences entre les versions de « étonner »

341 octets ajoutés ,  il y a 3 ans
#* ''Moi qui connais bien Hélène, je n’'''ai''' guère '''été étonné''' de la voir entamer une idylle avec un homme jeune, de vingt ans son cadet. Elle est ce qu'on appelle aujourd'hui une cougar. Elle a toujours été une croqueuse d'hommes, rien de neuf donc...'' {{source|François Robin, ''Landerneau revivra : Une ville en campagne'', L'Harmattan, 2013, p.210}}
#* ''L’anti-monte-lait '''étonne''' d'abord en tant que mot : c'est un nom composé, mais composé de trois bouts. Il n'y en a pas des masses dans notre lexique, et on ne sait pas trop bien s'il faut des traits d'union, combien, et où.'' {{source|{{w|Jacques Gaillard (écrivain)|Jacques Gaillard}}, ''Qu'il était beau mon Meccano : 21 leçons de choses'', Mille et une nuits, 2009}}
#* ''Lino est apparu par la porte d'entrée, en se frottant les mains l'une contre l'autre pour les réchauffer. De la buée sortait de sa bouche à chacune de ses respirations. Tu '''m'étonnes''' que je me caillais les miches avec mon petit paletot sur le dos.'' {{source|Mélisa Godet, ''Les Augustins'', éd. Jean-Claude Lattès, 2014}}
 
==== {{S|synonymes}} ====