« assassin » : différence entre les versions

17 octets enlevés ,  il y a 4 ans
m
(Traductions : +chinois : 刺客 ; +chinois : 殺手 (assisté))
== {{langue|fr}} ==
=== {{S|étymologie}} ===
: De l’{{étyl|it|fr|mot=assassino}}, emprunté à l’{{étyl|ar|fr|حشاشين|hachachin}}<ref>[http://www.almaany.com/ar/dict/ar-ar/%D8%AD%D8%B4%D8%A7%D8%B4/ Hachahin حشاشين sur le portail lexicographique almaany]</ref> (pluriel de {{lien|حشاش|ar|tr=hachech}}) : consommateurs de hachich, dérivé de {{lien|حشيش|ar|sens=hachich}} qui signifie en arabe « herbe » et « cannabis »<ref>[http://www.almaany.com/ar/dict/ar-ar/%D8%AD%D8%B4%D9%8A%D8%B4/ Hachich حشيش sur le portail lexicographique almaany]</ref>. ''Hachachin'' désignait initialement les membres d’une secte militante [[musulmane]], également nommée ''{{w|Nizârites}}'', particulièrement active au {{siècle2|XI}} siècle en [[Perse]] et qui assassinait publiquement ses [[opposant]]s<ref>{{cit_réf|Samarcande|1988|Amin Maalouf}}</ref>. Leur chef, personnage charismatique, était {{w|Hassan ibn al-Sabbah}}. Selon la légende ayant fait la triste réputation des Hachachins, afin de mieux les [[endoctriner]], ce chef faisait boire à ses partisans une [[décoction]] à base de [[chanvre]], d’une part pour les euphoriser ces membres afin qu’ils puissent aller au bout d’eux-mêmes et accomplir des missions-suicides, d’autre part pour les maintenir à sa merci<ref>[[La secte des Assassins (article) ; http://anglesdevue.canalblog.com/archives/2007/08/19/5936647.html|La secte des Assassins (article) ; Consulter en ligne]]</ref>.
: Diverses étymologies furent proposées par le passé, la plupart fantaisistes, en raison surtout des orthographes variant d’un auteur à l’autre et de l’ignorance de l’arabe. Ainsi {{w|Pierre de Cazeneuve}} et {{w|Antoine Court de Gébelin}} tiraient-ils le mot d’un terme teuton ''sahs'', ''sachs'', ou ''soehs'', qui signifie (« coutelas ») pour le premier et (« roi des rois ») ([[shah]]) pour le second<ref>Histoire et mémoires de l’Institut royal de France, Tome 4, Paris, 1818, p. 22</ref>. On a avancé aussi que le mot pourrait venir de « Djabal-Assikkin » : nom de la montagne qui servait de forteresse à la secte, et qui signifie (« Mont des couteaux »)<ref>Ibid.</ref>. Pour {{w|Thomas Hyde}}, suivi dans son opinion par {{w|Gilles Ménage}} et {{w|Étienne Maurice Falconet}}, le mot provient de ''hassas'' dérivé de ''hassa'' qui signifie (« exterminer »)<ref>Ibid. p. 22/23</ref>. Le philologue et orientaliste allemand {{w|Johann Jacob Reiske}} proposait ''hassassini'', tiré de {{lien|عسس حسن|ar|tr=assas Hassan|sens=sentinelles, gardiens, et par extension partisans de Hasan}}<ref>[http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-historiques/la-secte-des-assassins-xie-xiiie-siecle-178769 Millimono Christine, La secte des assassins {{siècle2|XI}}-{{siècle2|XIII}} siècle, L’Harmattan, 2009, p. 15]</ref>. De nos jours encore, certains auteurs n’hésitent pas à remettre en cause non pas l’origine arabe du mot mais l’étymon ''hachich''. Ainsi, {{w|Amin Maalouf}} donne-t-il dans son dans son roman {{w|Samarcande}} (mettant en scène, entre autres, {{w|Hassan ibn al-Sabbah}}) une étymologie nouvelle : {{lien|أساس|ar|tr=asâs}} qui veut dire « base », « fondement », un synonyme du mot dont {{w|Al-Qaïda}} tire son nom<ref>Amin Maalouf, Samarcande, Jean Claude Latès, 1988</ref>. Mais il faut remarquer que pas une de ces hypothèses ne peut disputer la pertinence de l’étymon {{lien|حشيش|ar}} / {{lien|حشاشين|ar}} communément reconnu depuis le {{siècle2|XIX}} siècle<ref>{{R:TLFi}}</ref><ref>{{R:myetym}}</ref><ref>[https://archive.org/stream/remarquessurles00lammgoog#page/n85/mode/2up/search/assassin Henri Lammens, Remarques sur les mots français dérivés de l’arabe, Beyrouth, 1890, p. 28]</ref><ref>[https://archive.org/stream/dictionnairetym00devigoog#page/n66/mode/2up/search/assassin Marcel Devic, Dictionnaire étymologique des mots français d’origine orientale : arabe, persan, turc, hébreu, malais, Amsterdam, 1876, p. 38]</ref><ref>[https://books.google.tn/books?id=NhhudmEk0HgC&pg=PA46&dq=antoine+paulin+pihan+assassin&hl=fr&sa=X&redir_esc=y#v=onepage&q=antoine%20paulin%20pihan%20assassin&f=false Antoine Paulin Pihan, Dictionnaire étymologique des mots de la langue française dérivés de l’arabe, Paris, 1847, p. 46]</ref>.
: Au {{siècle2|XIII}} siècle, le mot passa en [[italien]] sous la forme ''assassino'' pour désigner un chef musulman combattant les chrétiens, et puis un [[tueur à gages]]. Au {{siècle2|XVI}} siècle, le mot passa en [[français]] avec ce sens pour désigner toute personne payée afin de commettre un [[meurtre]]<ref>''Pathologie verbale, ou Lésions de certains mots dans le cours de l’usage'' d’Émile Littré. [[:wikisource:fr:Pathologie verbale ou lésions de certains mots dans le cours de l’usage/Assassin|Lire le texte transcrit sur wikisource]]</ref>.