Différences entre les versions de « choquer »

535 octets ajoutés ,  il y a 2 ans
(Traductions : +gallo : aheurter (assisté))
#* ''[…] ; elle lui pardonna une légèreté d’esprit, dont, après tout, elle n’avait jamais souffert : quand les défauts des autres ne nous nuisent pas, il est rare qu’ils nous '''choquent''' beaucoup.'' {{source|{{w|Marie-Jeanne Riccoboni}}, ''[[s:Histoire d’Ernestine|Histoire d’Ernestine]]'', 1762, édition ''Œuvres complètes de Mme Riccoboni'', tome I, Foucault, 1818}}
#* ''Et, tout à l’heure, quand il s’était adressé à la prostituée enceinte, il avait usé d’un terme dont la grossièreté — tirant son origine d’une langue moins noble et moins enveloppée que l’argot — me '''choquait''' encore secrètement.'' {{source|{{Citation/Francis Carco/Messieurs les vrais de vrai/1927}}}}
#* ''Il truffait ses sermons de paraboles modernes, d'images progressistes, magnifiés par sa verve naturelle et mordante et appuyés par un langage coloré qui '''choquèrent''' plus d'une grenouille de bénitier et d'une punaise de sacristie, mais que voulez-vous, il faut s'adapter ou périr, et le père Benoît La Poudrière n'avait aucune intention de baisser les bras face aux temps modernes.'' {{source|Thibault Gardereau, ''Le livre d'un croque-mort: <small>roman</small>'', Montréal (Québec) : VLB éditeur, 2003, p. 168}}
# {{impersonnel|fr}} [[contrevenir|Contrevenir]] à ; être [[contraire]] à, en parlant des choses de la morale et de l’esprit.
#* ''Cela '''choque''' le bon sens, la bienséance, l’honneur.''