Différences entre les versions de « bered »

9 octets ajoutés ,  il y a 2 ans
aucun résumé de modification
== {{langue|br}} ==
=== {{S|étymologie}} ===
: Dans le ''Catholicon'' (''bezret''), composé de ''{{lien|bez|br}}'' « tombe » et d’un {{recons|rot}} croisé avec le vieux breton ''[[ret]]'', ''[[rit]]'' « gué »<ref>Albert {{pc|Deshayes}}, ''Dictionnaire étymologique du breton'', Douarnanez, Le Chasse-Marée, 2003, p.page 107.</ref>.
: Apparenté au gallois ''{{lien|beddrod|cy}}'' « cimetière », au vieil irlandais ''{{lien|ráith|sga}}'' « levée de terre, motte, fort ».
: Le deuxième élément est issu d’un celtique {{recons|rātis}} « mur, murailles ; fort », tiré d’un indo-européen {{recons|h₂rh₃-ti-}}, déverbal de {{recons|h₂erh₃-}} « labourer », d’où le moderne ''{{lien|arat|br}}''<ref>Ranko {{pc|Matasović}}, ''Etymological Dictionary of Proto-Celtic'', Leyde, Brill, 2009, p.pages 139–140.</ref>. Pokorny rapprochera du latin ''{{lien|pratum|la}}'' « prairie »<ref>Julius {{pc|Pokorny}}, ''Indogermanisches etymologisches Wörterbuch'', Tübingen–Berne–Munich, A. Francke, 1957/1969, p.page 843.</ref>.
 
=== {{S|nom|br}} ===
'''bered'''{{pron|ˈbɛːret}} {{f}} ({{p}} : [[beredoù]] {{pron|bɛˈreːdu}})
# [[cimetière#fr|Cimetière]].
#* ''Leun-kouch oa '''bered''' Landevenneg.'' {{source|[[w:Goulc'han Kervella|Goulc’han Kervella]], ''Brezel ar Rigadell'', Al Liamm, 1994, p.page 177}}
#*: Le cimetière de Landévennec était tout à fait plein.
 
==== {{S|composésdérivés}} ====
* {{lien|bered-veur|br|sens=nécropole}}
* {{lien|porzh-bered|br|sens=enclos paroissial}}