Ouvrir le menu principal

Modifications

Aucun changement de taille ,  il y a 3 mois
m
#* ''Quand on donne les cartes, il ne faut pas en laisser voir le '''dessous'''.''
# {{figuré|fr}} {{familier|fr}} [[ressort|Ressorts]] [[secret]]s d’une [[affaire]], d’une [[intrigue]].
#*''Si vous saviez le '''dessous des cartes''' ! si je vous disais le secret de l’Église ! Avec un homme tel que vous, je ne veux rien avoir de caché. Apprenez que […]'' {{source|''Correspondance de Voltaire- année 1758 - Lettre 3663'', Garnier 1880/1882, (''Œuvres complètes de Voltaire'', tome 39, [[s:Correspondance de Voltaire/1758/Lettre 3663|tome 39, p. 504]]}}
#*''Pourquoi, si le tiers-parti voulait repousser le ministère, ne pas le dire hautement […] ? Pourquoi ne pas constater l’incompatibilité du système […] avec les opinions de la chambre ? Quelle est donc cette manière de s’envelopper dans les phrases vagues et de ne jamais aller droit au but ? Il faut dire ici le '''dessous des cartes'''. Toute cette affaire […] est machinée depuis long-temps ; le roi, qui préside en réalité son cabinet, a pris depuis quelque temps en plus vive affection les doctrines de […]'' {{source|''Revue des Deux Mondes'', 14 août 1834, [[s:Chronique de la quinzaine - 14 août 1834|''Chronique de la quinzaine'']]}}
#*''Il est certain qu’à Paris, en ce temps-là, les maîtres en fait d’armes se frottaient aux plus grands seigneurs. Ils savaient souvent le '''dessous des cartes’'' mieux que les gens de cour eux-mêmes. C’étaient de vivantes gazettes. Jugez si Passepoil, qui, en outre, avait été barbier, devait en connaître de belles !'' {{source|Paul Féval, 1857, ''Le bossu'', [[s:Le Bossu/I/I/2|II: ''Cocardasse et Passepoil'']], p. 36}}